Témoignage : cocréation du site web de David, Coach RNCP.

Témoignage : cocréation du site web de David, Coach RNCP.

Merci à David pour son témoignage après la cocréation de son site web.

Avec ce coach, certifié RNCP, nous nous étions déjà rencontré pour parler de la façon de se faire connaitre. En effet, après plusieurs années à se former pour accompagner les autres, David avait besoin de comprendre comment les réseaux sociaux fonctionnent. Et il a bien réussi !

Aujourd’hui il cartonne sur linkedIn et donne des formations dans toute la région Rhône-Alpes. De Lyon à Grenoble il forme le personnel soignant… et il avait besoin de mieux faire connaitre ses spécificités grâce à un site web. Mais voilà… il s’était déjà lancé dans l’aventure de la création de site internet et il nous raconte là ces débuts de « galère ».

C’est la raison pour laquelle il m’a contacté : améliorer sa visibilité grâce à un site web.

Ce qu’il souhaitait c’était créer un site ET comprendre comment ça fonctionnait.

En effet, on a beau faire un site internet, si on ne l’alimente pas, Google va vous classer au fin fond de sa SERP. Nous avons donc vu ensemble les mots-clés, les bases du SEO et la création de page et d’un blog (à venir).

Il décrit très bien le process de l’accompagnement que je propose… et qui lui a convenu.

Voici comment David à vécu la cocréation de site web :

David Coach RNCP page d'accueil de son site web co-réalisé avec Anne Burtin Création
Page d’accueil de son site web coréalisé avec David, Coach RNCP

Voilà le témoignage très complet de David, coach RNCP pour notre co-création de site avec WordPress.

Comment faire un site internet quand on n’y connaît rien ?

Il y a quelques mois, j’ai essayé de faire mon site internet seul. Je ne suis pas un pro de l’informatique, mais je me dépatouille. Je pensais donc pouvoir me débrouiller seul. Après tout, j’avais un blog il y a quelques années donc ça ne devrait pas être si compliqué que ça.
Me voilà donc parti dans l’aventure.
Alors, voyons voir… Je tape sur mon moteur de recherche préférer « comment créer son site internet ».

Aïe première étape, il me faut choisir un nom de domaine. Mince comment on fait ? 9a y est, trouvé. Je remplis le formulaire. Premier mot de passe.
Ah et il me faut un abonnement WordPress. Bon, allons-y. Deuxième formulaire, deuxième mot de passe. Et c’est quoi toutes ces questions ??? Pff je ne sais quoi répondre.
Allez, nouvelles recherches sur internet pour y voir plus clair. Plus d’une heure derrière l’écran et je ressors encore plus embrouillé qu’au départ. Je n’y comprends rien. C’est quoi tous ces sigles, ce vocabulaire ? De quoi ils me parlent ?


Bon on verra demain j’aurai peut-être les idées plus claires.
Finalement, une semaine s’écoule. Pas très motivé pour m’y replonger. J’en ai mal à la tête rien que d’y penser.
Bon petit coup de fil à un ami. Il pourra sûrement m’aider. Quelques conseils et hop ça redémarre. Ah ben non je cale. Il me disait quoi déjà ? Par quoi il faut commencer déjà ? Mince, je me souviens plus. Et c’est quoi ce charabia ? Mailpoet ? Complianz ? Faire une arborescence ? Je n’y comprends rien.

David Coach RNCP -installation du RGPD sur son site WordPress
Installation du RGPD sur le site WordPress de David, Coach RNCP


J’avance peu et déjà 2 heures que je suis dessus. Allez c’est bon pour aujourd’hui je verrai ça plus tard. D’autres urgences à faire.
Les semaines passent. Je m’y remets. Euh c’est quoi déjà le mot de passe ? Allez, mot de passe oublié, réinitialisation…
Ah ça y est j’avance, mais bon j’ai dû reprendre ce que j’avais déjà fait, je m’étais planté. Ah et des mises à jour. Mince. Et puis c’est long quand même toutes ces étapes, toutes ces inscriptions.

Bon et maintenant… de quoi je veux parler ???

Et comment je mets tout ça en page ?

Et puis ce n’est pas très joli ces couleurs que j’ai choisies et comment on les change d’ailleurs ??? Grrr c’est pas clair c’est pas clair du tout.

Voici comment j’ai débuté la création du mon site internet. Du temps, de l’énergie, beaucoup de stress et peu de résultats… pas très rentables tout ça.
De plus, je n’avance pas et mes autres projets prennent du retard.

Vu toutes ces galères et le temps perdu et si je prenais, contacte avec un pro ?

Ça me coûtera un peu d’argent, mais au moins je vais avancer concrètement et efficacement. Et puis c’est un investissement pour l’entreprise après tout.
Il y a quelques mois, j’avais rencontré Anne BURTIN chez une amie coach. Elle l’avait aidé à faire son site internet. Pas mal du tout d’ailleurs. J’aime bien les couleurs, la mise en page et puis il est simple, clair.

Le temps de retrouver ses coordonnées et hop je contacte Anne :
« Salut, Anne, tu m’accompagnes pour la création de mon site internet » ?
« OK de quoi as-tu besoin ? »
« Ben de tout, j’ai essayé quelque chose, mais je n’avance pas et je ne comprends plus ce qu’il faut faire »
« Laisse-moi voir… Oula, mais qu’est-ce que tu m’as fait ??? il faut tout reprendre »
« Ah… je crois que j’avais vraiment besoin de ton aide. OK je prends le pack comment construire son site web avec WordPress, rester maître et le faire évoluer dans le temps avec Divi. »

Après un redémarrage sur de bonnes bases, nous avons enfin pu démarrer concrètement.

Autant dire que j’étais bien content qu’Anne s’en charge, car je ne savais pas ce qu’il fallait faire et je n’avais surtout pas la motivation pour m’en occuper. Merci Anne ^^

accompagnement à la réalisation du site web de David ,Coach RNCP
Accompagnement à la réalisation du site web de David ,Coach RNCP

Anne m’a ensuite accompagné à chacune des étapes.

Et j’ai pu progressivement avancer vers une plus grande autonomie afin que je puisse continuer à faire évoluer le site en toute indépendance. Et il m’en a fallu du temps. Heureusement, Anne savait me rebooster et je la remercie pour sa patience. Elle a parfois dû m’expliquer les choses plusieurs fois avant que je comprenne et que j’adopte les bons réflexes : « David pense bien à renommer tes images pour le référencement ! »

D’ailleurs, les différents outils d’accompagnement m’ont aidé à y voir plus clair :

Des vidéos ludiques pour me familiariser avec les outils et le vocabulaire WordPress. Le petit plus c’est que ces vidéos restent accessibles et consultables à vie. C’est top pour y retourner en cas de besoin.
Des vidéos complémentaires et personnalisées qui décrivent pas à pas les différentes étapes.
Des rencontres régulières par visioconférence pour faire le point et répondre à mes questions.
Des échanges de mails réguliers avec des points d’étapes clés à réaliser.

Aujourd’hui, je suis fier du résultat et de tous mes apprentissages.

Bref, j’ai beaucoup apprécié l’accompagnement personnalisé proposé par Anne. Sa disponibilité et ses réponses claires m’ont permis de devenir plus autonome. Et avec une petite touche d’humour et de bonne humeur qui en fait un plus très appréciable.

Alors franchement évitez-vous du stress et des galères. Faire un site internet c’est un métier alors faites appel à une professionnelle sympa et efficace 😊.

Le site que David gère désormais seul : https://davidmichalet.com

Pour faire comme David, rendez-vous ICI

création site web seule
Apprendre à créer son site avec WordPress
Comment les Français utilisent les réseaux sociaux en 2022 : Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger ?

Comment les Français utilisent les réseaux sociaux en 2022 : Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger ?

Quel réseau social pour trouver ses clients ? Aujourd’hui Facebook fait partie du groupe Meta. C’est le nom que Marc Zuckerberg a donné à sa société qui regroupe les applications WhatsApp, Instagram, Facebook et Messenger.
Meta pour Métavers, un univers parallèle ou on vivrait grâce à tous les services déployés : interactivité sociale, achat, jeux, concert…
Dans cet article nous allons voir leurs différentes utilisations de ces applications par les Français entre 2018 et 2022. Cela permet de savoir où se trouve sa cible client et de commencer à interagir avec eux.
Chiffres Médiamétrie

Les chiffres clés du groupe Meta.

Ces 4 réseaux sociaux réunies représentent environ 36 millions de visiteurs par jour. Ce qui veut dire que près de 60 % de la population française utilise soit WhatsApp, soit Messenger, soit Facebook ou Instagram au moins 1 fois par 24 h.
C’est un aubaine pour trouver des clients !
En utilisation cumulée, cela correspondrait approximativement à 24 minutes par jour et par français. (si on divise par le nombre de Français, y compris Mamie qui n’a pas de compte)
Méta et ses différentes applications concentrent 16 % du temps de navigation total des Français.
Les 15/24 ans ont pratiquement quadruplé leur consommation de ces applications entre 2018 et 2022. Ils étaient 76 % en janvier de cette année alors qu’ils dépassaient à peine les 20 % il y a 4 ans.

Comment les Français utilisent les réseaux sociaux en 2022
Comment les Français passent leur temps sur les réseaux sociaux en 2022 : tableau comparatif avec 2018

La proportion d’utilisation par réseau social de Meta.

En 2018 Facebook représentait à lui seul prix de 80 % de tout Meta. Aujourd’hui son taux est tombé à 50 %. Il faut dire qu’Instagram a connu un énorme essor. Cette application occupe près d’un quart du temps accordé au groupe Meta.

Facebook est donc encore bien dans la course pour permettre de trouver de nouveaux clients.

Messenger et WhatsApp, les messageries de ce conglomérat, sont employées chacune pour un huitième du temps passé. Elles permettent des échanges régulier avec ces clients, fournisseurs ou même la famille. Vive les réseaux !

Pourquoi les 14/24 ans sont plus largement sur le réseau Instagram ?

En 2022 Instagram s’impose auprès des plus jeunes. La plate-forme représente 64 % du temps passé sur le service du groupe Meta dans cette tranche d’âge.
Près d’un djeune sur cinq choisit de n’utiliser qu’Instagram. Ils délaissent les autres applications proposées par le groupe Meta.
En conclusion, si tu as une cible de moins de 25/30 ans, mieux vaut privilégier le réseau social Instagram pour communiquer avec eux et trouver de nombreux clients.

Comment les Français utilisent les réseaux sociaux en 2022 : les différence entre les âges
Comment les Français utilisent les réseaux sociaux en 2022 : les différence entre les âges

Facebook est toujours le plus actif des réseaux sociaux

En comparaison d’instagram, Facebook et largement utilisé par les 50 ans et plus. Environ 65 % de cette tranche d’âge a recourt ce réseaux social. De la même manière, les plus de 50 ans se sont mis à communiquer massivement sur WhatsApp et Messenger.
Ce nouvel essor des messageries serait-il dû au Covid ?
Quelle famille n’a pas encore son WhatsApp, son Groupe Messenger pour échanger toutes sortes d’information ?

Quoi qu’il en soit, Facebook est toujours une mine d’or pour trouver tes clients en 2022.

On note toutefois que les CSP- utilisent davantage Messenger alors que les CSP+ privilégient WhatsApp

Pour rappel la définition des audiences : ces Catégories Sociaux-Professionnelles se basent sur les revenus, et donc les dépenses possibles de ladite catégorie.
« La catégorie d’audience des CSP+ regroupe plutôt les chefs d’entreprises, les artisans et commerçants, les cadres, les professions intellectuelles supérieures et les professions intermédiaires.
Les CSP+ sont une cible privilégiée des actions marketing à cause de son pouvoir d’achat.
Le “haut du panier” des CSP+ est constitué des CSP ++ » : qui peut donc consommer encore plus.
Voir les définitions complètes ici : CSP — Définitions marketing » L’encyclopédie illustrée du marketing

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net
Augmente ta visibilité sur le net

Quelles conclusions tirer de cette utilisation des réseaux sociaux en 2022 ?

Ces chiffres peuvent aider à créer ton persona marketing (ta cible) et à savoir sur quel réseau social aller lui parler. Si tu t’adresses à des jeunes, tu peux privilégier Instagram et l’image. Si la moyenne d’âge de tes clients et de plus de 50 ans, tu as plus de chance de les trouver sur Facebook.
En fonction de leurs revenus, tu peux aussi déterminer le type de messagerie avec lequel tu veux rentrer en contact avec eux.

Faut-il aussi avoir un site web ? Réponse dans cet article

Si tu souhaites être aidé dans la mise en place de ta stratégie réseaux sociaux, tu peux compter sur moi

Comment augmenter le trafic sur ton site Web, de façon simple ?

Comment augmenter le trafic sur ton site Web, de façon simple ?

Comment augmenter le trafic sur ton site Web ?

C’est le nerf de la guerre : plus tu as de monde qui visite ton site, plus tu as de chance d’avoir des rendez-vous, de vendre tes prestations ou tes produits. Il faut savoir que seulement 3 % à 10 % des visiteurs passent à l’acte (achat, rendez-vous…). Même sur de gros sites comme Amazon.
C’est la raison pour laquelle il est essentiel de travailler son site Web de manière à attirer des visiteurs. Le plus possible.
Pour cela nous allons voir 4 façons simples pour acquérir plus de trafic.

Pour connaître le nombre de passages sur ton site Web, tu as dû mettre en place un « analytics » sur ton site Web. Il existe Google Ananlytics, Rank Math, Monster Sight ou Mamoto pour ne citer qu’eux.

ATTENTION : restons RGPD dans la collecte des données. (vidéo Instagram qui montre que la plupart ne respectent pas le RGPD européen)

Tu dois aussi t’assurer que ton site n’a aucun problème d’indexation et le faîte d’être dans les index de l’Internet général, comme un immense sommaire où on pourrait retrouver ton site..
T’assurer que Google, Qwant, et tous les moteurs de recherche ont bien vu ton site, qu’il existait et qu’il avait une certaine ancienneté.
Pour vérifier tout ça tu as l’outil Google search console dont je parle dans cet article.
Si ton site est bien indexé, tu peux générer plus de trafic grâce à ses 4 idées simples :

augmenter le trafic sur ton site web : soigne ton contenu
Quand tu as besoin de légumes, ça te gonfles qu’on te proposes 1000 autres choses non ? Ben sur un site web c’est pareil : donne à ton visiteur ce qu’il est venu chercher.

1/ Soigne le contenu des pages de ton site Web

Lorsqu’un internaute tombe sur ton site Web, il doit trouver du contenu utile. C’est-à-dire des infos qui vont lui parler dans les trois secondes où il arrive.

1/ Quand quelqu’un arrive sur ton site, tu as 3 secondes pour convaincre

Si ton visiteur ne voit pas la réponse qu’il est venu chercher, il repart vers une autre explication, un autre site Web.
Comme la publicité en bord de route, tu as 3 secondes d’attention pour faire passer ton message. C’est court. Soit précis et très direct, dès la page d’accueil.

2 / Tu dois répondre à la problématique qu’il est venu résoudre.

Et inciter tes visiteurs à aller rechercher des solutions, soit dans ton site, soit les amener à prendre rendez-vous…
Tu dois offrir un contenu le plus clair possible. Plus tes prospects trouveront de réponses sur ton site, plus ils reviendront et te feront confiance. Tu vas leur rapporter ce dont ils ont envie pour, plus tard, avoir le désir de travailler avec toi. Mets-toi dans leur tête et imagine ce qu’ils aimeraient savoir, ce qui va les conduire à bosser avec toi :

  • Ont-ils besoin de savoir comment prendre rendez-vous ?
  • Veulent-Ils connaître tes références ?
  • Est-ce que parler d’un sujet précis les amènerait à te faire confiance ?

Ton site Web est là pour répondre à leurs interrogations.

augmenter le trafic sur ton site web : mot clés et réferencement
Si tu veux des cactus, tu vas pas sur un site de plantes vertes… mais tu vas te servir de ce mot pour ton SEO.

2/ Travaille ton référencement et tes mots-clés.

Le SEO qu’est-ce que c’est ?

Ce sont les mots que les gens vont employer et/ou taper dans les moteurs de recherche. Il espère trouver une solution à leur problématique. C’est-à-dire que plus tu seras précis dans ce que tu leur réponds, meilleur sera ton référencement.
Par exemple tu souhaiterais rempoter un cactus, si tu tombes sur un site généraliste de plantes vertes tu vas être déçu, car les plantes grasses ou les cactées sont des beautés à part.

Trouver les mots-clés idéaux pour attirer du trafic

Il existe les mots-clés simples, ou mots-clés de longue traîne. Aujourd’hui, quand tu vas sur un moteur de recherche tu tapes une phrase complète. Fini le temps où un seul mot t’amenait vers la bonne réponse.
Devant la profusion de sites Web, l’internaute a tendance à poser directement une question sur Google, Qwant, Bing, Ecosia…
Plus ces interrogations et leurs explications sont dans ton site Web, mieux tu seras référencé.
Il existe des choses à mettre en place, très simples, pour un site Web optimisé : nommer tes images, alléger ton site… et surtout répondre aux questions que se pose ton client.

Le référencement est un métier complet. Tu peux faire les premières étapes à partir du moment où tu sais qui tu vises et ce qu’il recherche. Ton fameux « persona marketing ».

augmenter le trafic sur ton site web : être présent sur les réseaux sociaux
Augmenter le trafic sur ton site web = être aussi présent sur les réseaux sociaux

3/ être présent sur les réseaux sociaux

On le sait Facebook LinkedIn ou Instagram permet de garder le lien avec ses clients. Malheureusement pour un mot de trop on peut se faire fermer son compte. Les réseaux sociaux ont leurs propres règles.
C’est pour ça qu’il est indispensable d’être sur les réseaux sociaux, mais de renvoyer vers son site Web. Le vrai moyen de garder le contact avec son client c’est le mail. (on en parle juste après)

Pour être bien référencé localement, Facebook ou Instagram te permettent de créer des pages dédiées à tes services ou ton commerce. Cela te multiplie ton référencement. Comme dit dans un précédent article, le fait d’avoir des liens des réseaux sociaux vers ton site Web est une forme de reconnaissance. Cela va prouver ton existence et donc te permettre d’être mieux référencé.
Même si les réseaux sociaux détestent qu’on les quitte pour aller vers un site Web, c’est un moyen essentiel d’amener du trafic. Pense à mettre régulièrement ton site à jour et à envoyer tes fans dessus. Les liens entrants vers ton site Web vont augmenter sa notoriété et par là son SEO.

Plus tu as de trafic et mieux tu seras visible dans les moteurs de recherche.

L’équation est simple : plus tu as de visites = meilleures sont tes solutions. Donc les moteurs de recherches vont te mettre en avant, car tu réponds aux internautes.

augmenter le trafic sur ton site web grâce à ta liste email
Augmenter le trafic sur ton site web grâce à ta liste email

4/ récupérer les emails de tes clients sur ton site Web

Conquérir de nouveaux clients est plus difficile que de faire revenir ceux qui ont déjà acheté. Une fois que quelqu’un t’a fait confiance, il sera plus enclin à racheter une prestation ou un produit chez toi.
C’est pour cette raison que l’email marketing existe. À partir du moment où une personne vient sur ton site pour un domaine précis, tu peux lui demander de laisser son adresse mail. Souvent on va lui offrir quelque chose pour obtenir cette adresse : promos, guide gratuit, réduction sur une première commande…

« Loin des yeux loin du cœur »

Tu vas ainsi engager un dialogue avec tes consommateurs. C’est aussi un moyen simple de garder le contact et de te rappeler à lui fréquemment.
ATTENTION c’est à faire avec parcimonie et intelligence.
Trop de mail tut la relation. Surtout si tes courriels n’apportent pas de valeur à ton client.
Avec des emails réguliers que tu dédies à tes abonnés, tu restes près d’eux, et ainsi que tu crées un lien durable.

Conclusion : il est très simple d’amener plus de trafic sur son site Web

Certes ça demande du temps, mais mis bout à bout, toutes ces techniques t’aideront à faire décoller ton site Internet. Il ne s’agit pas de tout faire d’un seul coup. Peut-être, commencez à les intégrer au fur et à mesure.

Si tu as besoin de plus d’explications, je suis disponible par là pour en discuter et voir quelles solutions te proposer.

Si tu veux créer toi-même un site Web qui se démarque, avec toutes mes astuces de référencement et marketing, va voir par là 👈
C’est une formation qui te permettra d’avoir la maîtrise de ta communication et de ton site Internet

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net
Augmente ta visibilité sur le net
4 conseils pour démarquer ton site Web de la concurrence

4 conseils pour démarquer ton site Web de la concurrence

Plus le site Web est personnalisé, plus ton client te fais confiance. Que tu veuilles un site Internet pour mettre en avant un portfolio, des services, ton activité, ce qui compte c’est d’amener les internautes à aller vers toi. Aujourd’hui, un site Internet personnalisé est idéal pour se promouvoir.
Voici quatre idées qui vont aider à avoir une réelle identité sur Internet. C’est grâce à cela que tu vas attirer de nouveaux prospects.

Comment faire rejaillir ma personnalité sur mon site Web

Aujourd’hui la technique nous permet de faire des sites Web soit très épuré, soit foisonnant de bonnes idées.
Malheureusement on voit trop souvent de site Internet identique. Ils sont issus de templates déjà prêts établis, et au final sont très impersonnels.
Ton site Web est justement un espace où tu peux exprimer toute ta personnalité. Il est une occasion unique de montrer aux internautes qui arrivent tout ce que tu es capable de faire.
À travers des graphismes, à travers une conception, par tous ces petits détails on peut réellement s’exprimer.
Quand tu vois quelqu’un en uniforme, tu te doutes que ce n’est pas un clown. Il représente via ses habits une certaine rigueur, un respect de la loi… Tout un imaginaire.

L’habit ne fait pas le moine

Cette expression est complètement fausse. Je ne sais pas ce qu’elle fait dans le vocabulaire français. On a tous jugé une personne par rapport aux vêtements qu’il porte, à sa tenue, à sa façon de parler.
Pour un site Web, c’est exactement la même chose. Avoir un site Web professionnel, mais qui te ressemble rien qu’à toi est une évidence pour toucher le cœur de tes clients.

Comment avoir un site Web qui se démarque
Moine Bouddhistes vs moins Chrétien : Créés un site web qui te ressemble

Comment avoir un site Web qui se démarque ?

Afin d’avoir une identité graphique proche de ce que tu veux faire ressentir à tes clients, choisis tes images, tes couleurs, ou même une police qui soit en accord avec ton style.
Par exemple si tu es quelqu’un de très nature, très extraverti et sociable, tu peux utiliser des emojis ou des couleurs vives.
À l’inverse si tu es quelqu’un de beaucoup plus introverti, ou que tu as besoin de présenter un message sérieux, tu peux employer des nuances sombres et des typos beaucoup plus carrées avec empattement.

comment construire un site Web personnel
Comment choisir tes couleurs, tes images, … et personnaliser son site web ?

Pourquoi exprimer ses passions à ses expériences professionnelles dans sa communication ?

Même si ton site Internet a pour objectif d’exposer ton travail ou tes tes services, mets en avant des projets personnels sur lesquels tu aimerais bosser, ou que tu as déjà faits.
Je sais que ça peut paraître contre-productif, mais parler de ses idées permet d’établir un lien de connexion fort avec les internautes. Comme dans toute relation sociale il est plus facile d’échanger avec des personnes qui ont des points communs avec toi, que des individus avec qui tu n’as rien à dire.
Ça semble bizarre, mais j’ai rencontré des clients grâce à la randonnée, ou parce que nous avions des points communs sur lequel discuter, autre qu’uniquement du travail.
Personnellement je me sers souvent des réseaux sociaux pour parler de ce que j’aime. Sans forcément évoquer mon job.

Bon à savoir : exprimer les différentes facettes de sa personnalité sur son site.

Que tu sois bénévole, randonneuse, fan de shopping… Cela donne des indications à ton client sur qui tu es réellement. Cela va lui permettre de comprendre ta mentalité, tes valeurs et il saura s’il peut bosser avec toi. Comme je le dis souvent, on travaille beaucoup mieux avec des tempéraments proches de soi qu’avec des individus avec qui on reste distant. Quelle que soit l’offre proposée.

Un site Web pour exprimer tes opinions
Un site Web pour exprimer tes opinions et tes envies : Méditation ou Musique à fond ?

Le business de l’Humain à l’Humain : créer un site pour un être humain

Aujourd’hui il y a tellement d’offres sur le Web qu’il faut à tout prix te différencier. Exprimer son humanité, dépeindre qui tu es et ce que tu peux apporter à tes prospects. C’est en montrant ta vraie nature que tu vas attirer des individualités qui te sont proches. De plus c’est la meilleure façon d’amener vers toi des projets intéressants. Tu passeras du travail « alimentaire » à un job de passion, car tu pourras avoir un échange avec tes clients, voire même œuvrer sur des idées dont tu n’avais même pas osé rêver.

Comment faire rejaillir ma personnalité sur mon site Web
Passion : basket féminin #LFB ou #Fiba pour les compétitions internationales. Soutiens à Britney Griner (la plus grande à droite) actuellement retenue en Russie (Mars 2022).

Un site Web pour exprimer tes opinions sans être revendicatif.

Bien sûr que tu peux créer un site Web si tu as des convictions très fortes sur certains points. Dans ton site professionnel, tu peux aborder ces différents points de friction. Car oui, si tu as un avis tranché, tu vas forcément blesser des personnes. Mais rester neutre équivaut à avoir un site Web échappé d’un template basique : tu ressembleras trop aux autres. Tu n’exprimeras pas ton tempérament.
Utilise tes mots, choisis tes images, opte pour une façon de t’affirmer qui te correspond.

Ou exprimer ton point de vue sur un site Web ?

Tu peux te servir de ta page à-propos pour affirmer qui tu es, ce que tu as déjà réalisé, ou ce que tu aimerais accomplir. As-tu été bénévole, as-tu participé à des manifestations, quelles sont tes passions… Tu peux également expliquer si tu as des projets parallèles.
Autorise-toi à affirmer ton point de vue sur ton métier, mais encore sur comment les autres le pratique.

site Web et concurrence : utiliser ta photo de profil pour te démarquer
Utiliser ta photo de profil pour te démarquer : en fonction de ton image tu indiques si tu es nature, influenceuse, …

Utiliser son blog pour s’exprimer.

Ton blog est la partie de ton site ou tu peux mettre en avant toute ton expertise. Il peut aussi te permettre d’écrire des articles coup de cœur. Des papiers coup de gueule. Des textes qui vont poser tes idées.
En émettant tes points de vue, tu as plus de chance de rentrer en communication avec un certain type de clientèle : ceux qui seront proches de tes idées.

Ceux qui se ressemblent s’assemblent !

Augmente ta visibilité sur les réseaux sociaux
Augmente ta visibilité sur les réseaux sociaux

Associer ton surnom avec ton nom de domaine.

Parfois j’ai des clients qui ont du mal à mettre leur nom de famille en tant que nom de domaine. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont mieux reconnus avec un pseudonyme, une expression, un point d’accroche différent de leur nom propre.

Es-tu prêt à pousser l’expérience jusque dans ton nom de domaine ?

Il ne s’agit pas là de mettre le nom de ta société à la place de ton nom de famille. Mais bien d’utiliser ce petit sobriquet qu’on utilise pour te désigner :

  • Le Chasseur de Terroir
  • Cheffe Aurélie
  • Gustat-Yves

Comment mettre en avant ta personnalité dans le nom de ton site Web ?

Tu peux créer une marque personnelle (branding), on accolant ton nom ou ton prénom avec ton surnom.
Ce qualificatif peut très bien être de ta propre initiative. On rencontre partout les « roi du marketing », « influenceur nature »… Des individus autoproclamés, qui souhaitent se présenter via leurs spécificités.
Cela peut être pertinent dans un secteur très concurrentiel de donner à son site Web un nom de domaine dans sa discipline.

Utiliser son blog pour s’exprimer
Utiliser son blog et son site web pour exprimer ses passions ou sa personnalité

Conclusion : comment construire un site Web personnel ?

Créer son propre site Internet permet de le personnifier, comme on choisit ses vêtements, sa coiffure, sa communication. On affirmer ainsi qui on est. De cette façon on rencontre des gens proches de nos opinions, avec qu’il sera plus facile de travailler.

Pour exprimer ton identité, tu dois donc penser à Webdesign totalement propre. C’est la raison pour laquelle j’ai mis au point un accompagnement pour la réalisation de ton site Web. Je sais combien il est difficile de se lancer dans la technique, c’est pour ça que j’ai conçue cette formation pour t’accorder le droit de te focaliser sur la création pure.
Il devient alors un jeune enfant d’avoir son propre site Web. Tu pourras le personnaliser, le modifier, l’adapter à ta nature.
J’ai mis en place des apprentissages en vidéo, visible à tout moment. Ça te permet de travailler ton site Internet quand tu le souhaites.
Je reste disponible quand un souci se présente, si tu n’es pas sûr de toi, ou simplement si tu as besoin de conseils marketing ou couleurs…

Rejoins-moi en cliquant ici

Augmente ta visibilité sur Instagram : prends RDV maintenant
Facebook/Meta : 2021 mauvaise année ou le début de la fin ?

Facebook/Meta : 2021 mauvaise année ou le début de la fin ?

Connais-tu Meta ?

En fait c’est le nouveau nom de Facebook, car Mark Zuckerberg souhaite créer un « metavers ». Ce serait un univers parallèle, une sorte d’immense centre commercial avec boutiques, salles de jeux, bar et lieux de rencontre… et même des salles de spectacles !

Savais-tu qu’il y avait eu de super concerts sur Meta ?

Non, en fait quasiment personne ne l’a su… il fallait être en plus équipé d’un casque de réalité virtuelle pour y participer… le bide total !
Quand tu lances ton appli smartphone, tu as la petite icône Meta (le symbole infini) à la place du sigle Facebook. L’application Business Suite pour programmer tes publications se renomment Meta Suite.
En gros, nous ce qu’on voit c’est surtout un changement de nom.

Mais Meta a entraîné quelques problèmes, directement ou indirectement.

les 6 raisons pour lesquelles facebook dévisse en bourse
les 6 raisons pour lesquelles Facebook dévisse en bourse

L’action Facebook (devenu Meta) a dévissée en bourse récemment.

D’après le New York Times voici les 6 grandes raisons de cet affaiblissement :
https://www.nytimes.com/2022/02/03/technology/facebook-meta-challenges.html?utm_source=pocket&utm_medium=email&utm_campaign=pockethits

« 6 raisons pour lesquelles Meta est en difficulté
Méta, l’entreprise anciennement connue sous le nom de Facebook a subi jeudi la plus forte dégringolade de son histoire en une journée : son action a plongé de 26 % et sa valeur boursière a chuté de plus de 230 milliards de dollars… »

1/ “La croissance des utilisateurs a atteint un plafond.

son application principale de réseau social Facebook a perdu environ un demi-million d’utilisateurs”

Explication : En France, 1 personne sur 2 possède un compte Facebook et y va régulièrement dessus… Sauf que ces utilisateurs “vieillissent”. En effet, les plus jeunes qui ne souhaitent pas y croiser leurs parents, ont opté notamment pour Tik Tok.

2/ Les changements apportés par Apple limitent Facebook/Meta. »

Tu ne l’as peut-être pas remarqué, mais Apple permet désormais aux propriétaires d’iPhone de laisser — ou non — des applications comme Facebook surveiller leurs activités en ligne. Ce qui signifie que tu peux choisir d’être tracé ou non. Et ce bouleversement aurait fait perdre 10 Milliards à Facebook. En effet, quand tu créer des publicités sur le réseau social, tu cibles ta clientèle en fonction de plusieurs critères.
Or si on demande à ne plus être tracé, on ne peut donc plus être identifié sur des annonces spécifiques.
Ce changement à fait très mal à tous ceux qui utilisaient la publicité Facebook.

3/ « Google vole la part de la publicité en ligne de Facebook/Meta »

Dans la pub en ligne il y a 2 gros annonceurs : Facebook et Google. Comme Facebook ne peut plus cibler correctement les utilisateurs d’iPhone, Google en profite. Logique. Les annonceurs qui ne peuvent plus atteindre leur clientèle via Facebook, du fait des restrictions Apple, se tournent vers Google pour les approcher.
C’est ainsi que : « la société a annoncé des ventes record, en particulier dans le domaine de la publicité pour le commerce électronique. C’est cette même catégorie qui a fait trébucher Meta au cours des trois derniers mois de 2021. »

Facebook perds des clients et de l'argent
Facebook perds des clients et de l’argent : visualisation de l’action sur le dernier mois.

4/ « TikTok et Reels présentent une énigme.

Depuis plus d’un an, M. Zuckerberg a souligné le formidable ennemi qu’est TikTok. »
Effectivement, depuis qu’Instagram est rentré dans le groupe Meta, Mark Z court après Tik Tok.
Insta a beau lancer les stories, les vidéos live puis les Reels… même en essayant de cloner TikTok, Meta n’a pas les retombées équivalentes.

5/ « Les dépenses pour le métavers sont folles.

M. Zuckerberg croit tellement que la prochaine génération d’internet est le métavers — un concept encore flou et théorique qui implique des personnes se déplaçant dans différents mondes virtuels et de réalité augmentée — qu’il est prêt à dépenser beaucoup pour cela. »
Voilà, une innovation telle exige un investissement immense !
OK, mais aujourd’hui l’utilisation de casque virtuel est quand même réservée à une certaine élite riche et joueuse. Cela va prendre du temps pour toucher le plus grand nombre… et encore, si l’envie est là. On est encore loin d’avoir ce désir de vivre dans un Metavers, comme le prouve la pandémie actuelle, on a besoin de contact social IRL (In Reel Life – dans la vraie vie)

Est-on prêt pour le Metavers, cet univers virtuel ?
Est-on prêt pour le Metavers, cet univers virtuel ?

6/ Le spectre de l’antitrust plane.

… Méta fait face à de multiples enquêtes, notamment de la part d’une Federal Trade Commission nouvellement agressive et de plusieurs procureurs généraux d’État, pour déterminer si la société a agi de manière anticoncurrentielle. »
La loi antitrust américaine interdit à une entreprise d’avoir un monopole.
Pour la petite histoire, quand Apple avait des difficultés financières et allait se crasher, c’est Microsoft, son unique concurrent sur le sol américain, qui a mis des sous. Oui, Bill Gates a investi dans Apple ! S’il ne l’avait pas fait à l’époque, Microsoft aurait eu le monopole sur les systèmes d’exploitation informatiques et aurait été démantelée par l’état américain.
Et c’est ce qui pend au nez de Mark Z. qui achète les sociétés qui lui plaisent et construit… un gigantesque réseau social accaparant tous les aspects.
Le seul moyen d’éviter l’État américain c’est de prouver qu’il innove, car l’innovation est forcément unique… au début.

Augmente ta visibilité sur le web
Augmente ta visibilité sur le web

Les mauvaises langues parle (encore) de la fin de Facebook…

Sans aller jusque là, je rappelle à quel point il est essentiel de ne pas dépendre d’une seule plateforme. Surtout quand on ne maîtrise pas les règles.
Facebook peut à tout moment te bloquer ton compte.

Alors qu’avec une bonne stratégie et un site web, tu as ton indépendance.
Tu es le maître de ta communication.
Et tu ne dépends plus des règles des autres.

Créer un site web professionnel soi-même, sans les contraintes techniques, c’est possible !
Commence avec ce guide pour t’aider à réaliser ton site web : Les 9 étapes essentielles pour un site web remarquable & remarqué

Référencement local pour petites entreprises : le guide ultime

Référencement local pour petites entreprises : le guide ultime

Le référencement n’est pas réservé qu’aux grandes sociétés. En tant qu’entreprise locale, ou solopreneur, tu peux obtenir de très bons résultats dans les moteurs de recherches. Cet article sur le référencement local va te guider à travers les étapes essentielles pour être remarquées sur la toile et spécifiquement dans ta région.

La principale différence entre le SEO et le référencement local réside dans le type de résultats de recherche dans lequel tu souhaites apparaître.

Le référencement/SEO consiste à être classé dans les résultats d’un moteur de recherche indépendamment d’un lieu particulier. C’est-à-dire pour les recherches nationales ou internationales. Cela signifie que tu es en concurrence avec de gros acteurs qui ont souvent plus de moyens à allouer à leur site Web et qui seront toujours en premier dans les résultats de recherches.

Le référencement local, lui, tend à optimiser ton site pour des résultats ciblés à une région donnée.


Par exemple : « création site Web Valence” va te montrer en priorité les sites proposant de créer des sites Web sur la région de Valence dans la Drôme.

Aujourd’hui on peut demander une recherche « près de chez moi ». Dans la mesure où ton moteur de recherche te géolocalise, il est intéressant, si tu as une clientèle locale, de bien spécifier où tu es. Cela permettra aux internautes de trouver tes services disponibles justes à côté deux.
[oui, ta box et les moteurs de recherche connaissent ton adresse]
L’amélioration du site Web de ta petite entreprise pour les recherches locales est quasi identique aux étapes du référencement ordinaire. Cet article va t’aider à comprendre les principes de base du SEO (Search Engine Optimisation = optimisation pour les moteurs de recherches) pour ton site Web pour le référencement local.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Comprendre le SEO/référencement plus en détail

1/ Créer un bon site Web

Soyons honnête nos petits sites Web ne sont pas des Rolls-Royce face à ce qu’on peut trouver sur Internet. Mais il n’a pas besoin d’être parfait, il doit juste répondre à certaines normes pour être au top. Par exemple l’arborescence du site, sa vitesse de chargement ou sa sécurité sont des éléments vraiment importants. Ces trois critères agissent sur le référencement. Aujourd’hui on sait que Google travaille aussi au référencement des sites via l’expérience utilisateur (grâce à la vitesse de chargement Lire l’article).
Si tu n’as pas encore de site Web je te conseille d’en créer un avec WordPress LIEN
D’ailleurs dans la formation que je propose pour t’accompagner à créer ton site, je donne de nombreux conseils afin d’être mieux référencé.

Augmente ta visibilité sur Google : prends un RDV gratuit ici
Augmente ta visibilité sur Google

2/ Travailler son image de marque.

En quelques secondes ton cerveau a scanné et analysé l’information que tu as en face de toi. Il en est de même pour l’image que tu renvoies. Ton futur client va se « faire une idée » de qui tu es par rapport au branding que tu exposes. C’est-à-dire, pour commencer, un logo et un slogan fort.
Le slogan est-il capable de représenter ton entreprise sans aucune explication ?
Que révèlent ton logo et son slogan sur tes valeurs et ton domaine d’expertise ?
C’est une façon de te reconnaître et c’est tout aussi important pour le référencement des petites structures que pour celui des grandes sociétés.
Tu peux travailler sur ton identité de marque sans investir beaucoup d’argent. Il suffit d’être cohérent dans la couleur, dans les formes, dans ton discours… Ce qui est déterminant pour développer ton image, et donc ton expertise, c’est de publier soit sur un blog soit sur les médias sociaux… Mais surtout de partager tout ce que tu sais.

Google est ton allié dans le référencement local.

Pour aider ce géant du Net à comprendre où se trouve ton entreprise, et ainsi où te placer dans les résultats locaux, il est essentiel de mettre tes coordonnées à jour. Il est indispensable de vérifier toutes les plates-formes sur lesquels tu as déposé tes Contacts.
C’est-à-dire que ce soit sur ton site Web, sur ta page Facebook pro, sur ton Google My business… Les renseignements que tu donnes doivent toujours être identiques. Les moteurs de recherche vérifieront et revérifieront tes coordonnées pour s’assurer que tout concorde. C’est un gage de crédibilité afin qu’il ne classe pas ton site comme malintentionné et menteur.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Créer une page contact claire lisible.

Outre les moteurs de recherche, il est fondamental que tes clients potentiels comprennent comment entrer en contact avec toi. C’est un réflexe d’aller sur la page contact pour trouver les coordonnées de ta petite entreprise. Ne réinvente pas la roue en l’appelant trop différemment. On ne recherche que quelques secondes les informations nécessaires. Donc, donne les renseignements de suite. Ça fait partie des endroits essentiels où les utilisateurs recherchent les coordonnées d’une personne : dans la page contact, mais aussi parfois en pied de page.

Référencement local : les étapes essentielles pour être trouvé facilement
Référencement local : les étapes essentielles pour être trouvé facilement

Qu’est-ce qu’un NAP et pourquoi est-ce important ?

De nombreux facteurs influent sur le référencement de ta société. Il y en a un très évident : ton NAP
Le NAP signifie Nom Adresse Numéro de téléphone. Dans le cas d’une entreprise locale et qui veut être référencée localement, les détails tels que les adresses et les numéros de téléphone, les coordonnées géographiques, les heures d’ouverture… Doivent être correct à tout moment… et à tout endroit identiques.
La meilleure façon de présenter clairement ces détails aux moteurs de recherches et d’utiliser des données locales à jour. que ce soit sur ton site ou sur tous les sites où tu as laissé tes coordonnées (annuaires, réseaux sociaux…)

Le meilleur outil de référencement local : Google My Business (GMB)

Google My Business est une fiche de profil professionnelle et gratuite. Tu peux la créer facilement. Cet outil est officiel et peut réellement t’aider à te positionner dans ta zone géographique. Tu n’as qu’à fournir des indications pouvant apparaître dans une recherche Google. En outre Google My Business offre un grand nombre d’options pour gérer et améliorer ces informations.

Grâce à Google My Business tu peux ajouter des éléments supplémentaires tels que des photos, des horaires d’ouverture… Et surtout des avis clients. Tu sais que ces petites étoiles, que l’on voit fleurir un peu partout, vont, non seulement va te faire monter en référencement, mais en plus va donner un sentiment de légitimité à ton profil. Plus tu as de recommandation clients plus tu rassures tes prospects. Pense donc à demander à tous tes clients satisfaits d’aller déposer un avis sur ta fiche Google My Business .

Je le répète, mais utilise toujours les mêmes noms et les mêmes coordonnées que ce soit sur ton site Web sur ta fiche Google My Business ou sur tes réseaux sociaux.

Sur ton Google My Business tu peux inclure le lien vers ton site Web. C’est la seule façon pour une petite société d’expliquer à Google la relation qu’il y a entre cette fiche et ton site Web.

Referencement local Google My Business
Référencement local gràace à la création d’une fiche sur Google My Business

Rédiger du contenu sur tout ce que tu as à proposer et prouver ton expertise

Si tu veux que ton site soit bien référencé, dans un premier temps, il faut le mettre à jour couramment. Un site abandonné va tomber dans les méandres du classement des moteurs de recherche. Par conséquent, pour maintenir ton site visible et attractif je te conseille de l’actualiser régulièrement. Il y a une méthode simple pour ça c’est de créer de nouvelles pages, ou un blog. Cela va te permettre de produire du contenu sur ton savoir-faire. Google va alors jouer le rôle d’entremetteur en proposant aux utilisateurs la relation qu’il recherche : leur demande arrivera sur ton site.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Cela signifie que plus tu auras des termes de recherche qui reviendront dans ton blog, plus Google va te référencer en fonction de ce terme et donc en fonction de ton expertise.
Avant de te lancer de commencer à écrire tous azimuts je te conseille de réfléchir à tes mots-clés et à ton persona.
À qui veux-tu t’adresser ?
De quoi veux-tu lui parler ?
Quels sont les mots que lui utilise ?

Voici un article sur le sujet

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net
Augmente ta visibilité sur le net

Cela s’appelle de la stratégie de contenu.

C’est-à-dire que tu vas créer du contenu, des textes, qui vont aider ton site Web à être mieux référencé. Là on agit sur le référencement global.
De manière à ce que ton entreprise se démarque, pense à trouver ta niche et à bien cerner ton persona. De plus tu peux intégrer des termes régionaux ou carrément des lieux de l’endroit où tu te situes.
Par exemple si tu es de Romans-sur-Isère, tu peux parler de la tour Jacquemart, si tu es de Valence, d’écrire de tes flâneries sous le kiosque Peney. Tu peux aussi rajouter des noms de villes dans ton blog ou dans le référencement image.
Lien vers la vidéo sur le seo.

En travaillant sur ce référencement local, avec un créneau bien défini, tu pourrais même concurrencer les grandes enseignes nationales.

Réfléchis à qui sont tes clients et quels sont les mots qu’ils utilisent pour décrire ton produit ou ton service. Souvent ils n’emploieront pas les mêmes termes que toi. Beaucoup moins technique, plus vague ou plus dans le ressenti. Ces mots-clés vont aider à optimiser le référencement de ta société. Je te rappelle qu’il y a des mots-clés de courte de traîne et des mots-clés de longue traîne.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Commencer à créer du contenu de qualité pour ton site Web ?

Le bon contenu donnera un coup de fouet à ton référencement et donc à ta petite entreprise. Il y a déjà beaucoup trop de sites Web où les personnes se contentent de mettre leurs produits et leurs coordonnées… et n’y touchent plus. Alors qu’il y a tellement à dire et à partager.
Efforce-toi de faire une première impression excellente et charme ton client potentiel. Tu peux présenter de ton entreprise, expliquer tes objectifs, te vanter (oui oui) de la qualité de ce que tu proposes…ainsi que des valeurs qui t’animent. Exprimer ses valeurs crée un rapprochement avec son client, s’il partage les mêmes. Tu peux encore discuter de l’évolution du marché dans lequel tu es, des événements qu’il y a dans ta région ou ceux liés à ton activité. Ce sont là quelques conseils pour ta stratégie de contenu en référencement local.
Tu peux aussi créer un échange de liens avec des acteurs régionaux. C’est-à-dire que tu inclus d’hyperliens vers le site Web de leur entreprise et tu négocies qu’ils mettent des « backlink » (lien retour) vers ton site. Ça boostera ton SEO.
Pense à écrire sur des sujets dont les gens ont envie de parler ou de discuter. Qu’est-ce qui incite une personne à venir te voir ? Deviens une petite souris pour tout savoir de ce que pensent les clients. Qu’est-ce qu’ils souhaiteraient connaître de ton métier ? Qu’est-ce qu’ils aimeraient trouver sur ton site ? Qu’est-ce qu’ils voudraient comprendre ?

Référencement local et géolocalisation pour être trouvé plus rapidement
Référencement local et géolocalisation pour être trouvé plus rapidement

Partager son expertise pour se valoriser et avoir bonne réputation.

Une fois que tu as validé les trois étapes précédentes, il y a encore d’excellentes raisons de te rapprocher de tes clients et de t’impliquer dans leurs activités.
Faire parler de toi ou de ta société contribuera à sa croissance. Ton site Web sera de plus en plus visité, directement ou indirectement, ce qui amènera un inestimable référencement.
Lorsque d’autres personnes créent un lien vers ton site Web, les moteurs de recherche vont s’en apercevoir. Ils vont valider le fait que tu es connu. Tu vas multiplier tes chances d’être dans les meilleurs résultats.
Tu peux aussi augmenter le trafic de ton site Web grâce à une bonne stratégie de médias sociaux. Enfin les évaluations et les critiques contribuent à instaurer un climat de sérénité avec tes clients. Comme dit plus haut plus tu as des avis clients (étoiles) plus tu installeras de la confiance avec ceux qui visite ton site ou ta page Google My Business.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Pourquoi créer des liens vers et à partir d’autres sites ?

L’obtention de lien vers le site de ta société est un élément très important du référencement local. Ce n’est pas toujours facile à décrocher. Ces mentions sur ton travail vont te permettre de valider ton expertise. Au niveau de tes clients, mais aussi sur des moteurs de recherche. Je te rappelle que Google, Bing, Yahoo et compagnie scannent tout ce qui se passe sur Internet grâce à leurs robots.

Plus le maillage externe de ton site est important, mieux tu seras référencé. Cela implique donc de demander des liens, mais également d’en donner. Objectif donnant-donnant en visibilité locale.
Tu peux aussi t’appuyer sur des enseignes nationales pour obtenir des liens : par exemple créer une fiche sur Yahoo, une épingle sur Maps de Apple… Ou tous les autres sites de service qui pourrait renvoyer vers toi.
Fais la liste de sites sur lequel tu voudrais apparaître et lance-toi dans la quête des coordonnées parfaites.(je te rappelle que tes coordonnées doivent être toujours identiques partout)

Le référencement grâce aux réseaux sociaux.

Bien que tu puisses vendre tous tes produits sur des plates-formes de médias sociaux, dans la plupart des cas, il est préférable de créer une redirection vers ton site Web.
Comme dit dans une vidéo, il vaut mieux avoir son propre site qu’on maîtrise de A à Z, qu’un réseau social qui peut nous éjecter à tout moment.

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

L’utilisation des médias sociaux pour une petite entreprise ou un solopreneur consiste à promouvoir ta marque et tes services. Ça va renforcer ton Branding et attirer les bons clients vers ton site Web. Les réseaux sociaux peuvent réellement contribuer au référencement local de ta société.
As-tu pensé à créer une page pour ton entreprise sur un réseau social ?
Dans cette page tu vas pouvoir mettre la localisation géographique et c’est ça qui va dire à Facebook et à Google que tu es réellement une entreprise (et pas un charlatan) avec un profil personnel.
Les réseaux, puisqu’ils sont « sociaux », sont une sorte de grand marché ouvert où tu pourrais déambuler et discuter avec tout le monde. En plus tu connais la majorité des gens qui sont « amis » avec toi.
Du coup, à un moment donné, quand quelqu’un va chercher un service ou un produit particulier il va penser à toi. Si ton discours et ton slogan sont clairs, tes amis vont te recommander.
D’ailleurs Facebook a mis en place depuis peu les « recommandations ».
Assure-toi d’avoir le bon message, la mise en avant du bon savoir-faire et les foules commenceront à parler de toi. Engage les conversations, que ce soit sur ton expertise ou non, de manière à te faire connaître. Participe activement sur ses réseaux sociaux pour montrer que tu es à l’écoute et que tu veux partager ton ce que tu connais. Soit généreux.

Referencement local pour petite societe de services ou magasin.
Référencement local pour petite société de services ou magasin.

Comment gérer les évaluations et les avis ?

Que ce soit Facebook ou Google My Business, tout le monde a le droit de laisser une opinion sur ta petite entreprise. Si tu es bien noté, les internautes seront beaucoup plus enclins à cliquer sur ton site Web. Rappel : biais cognitif de la « preuve sociale » va créer de la confiance.
LIEN voir le podcast à ce sujet.
Pense à bien envoyer tous tes clients satisfaits, soit sur ton évaluation Facebook, soit donner leur avis sur ta fiche Google My Business. (ou fais comme moi et transmets le lien par salve une fois par mois à tout le monde)

Si tu as déçu quelqu’un, aujourd’hui il y a de fortes chances qu’il vienne te le dire via les réseaux sociaux. Comment faire quand on reçoit un avis négatif ou de mauvaises critiques ? Premièrement, réagis très rapidement à ce qu’il te reproche. Essaie de résoudre son problème. Et une fois que tout ira mieux entre vous, demande-lui d’aller modifier son avis.

Transforme un client mécontent en ambassadeur de la marque.

Il est très facile d’utiliser ses avis et évaluations.
Je me souviens de ce loueur de canoë à La Ciotat qui demandait systématiquement en rendant le matériel d’aller mettre un avis sur Google My Business. Il était le mieux noté de toute la ville. Du coup lorsque tu voulais louer un canoë pour aller à l’île verte, le premier résultat de Google était sa description Google My Business. Quand tu es en vacances ou sur la plage, il est beaucoup plus facile de regarder ce qui s’affiche en premier sur Google ou sur Facebook que d’ouvrir un site Web. Les deux sont complémentaires et n’apportent pas les mêmes renseignements.
Tout le monde peut ouvrir une fiche Google My Business, mais tout le monde n’a pas un site Web professionnel.

Accompagnement Site Web
Accompagnement à la création de son site web sous WordPress

Mettre à jour toutes tes informations en ligne régulièrement.

Voilà tu as tout mis en place et tu as commencé à créer du contenu pour les réseaux sociaux. N’oublie pas ton site Web.
Petite astuce : tu peux recycler ton contenu Web sur les réseaux sociaux et vice versa.
Va fréquemment jeter un coup d’œil à ton site, ne serait-ce que pour voir s’il n’a pas été piraté.
Si tu changes de coordonnées, numéro de téléphone ou même adresse postale, pense à bien les remettre à jour sur tous les sites où tu les as déposées. De cette manière, au prochain passage des robots qui scannent le Web, on retrouve exactement les mêmes coordonnées partout.

Si tu penses que tu n’as pas besoin de site Web pour ton entreprise à l’avenir, il se peut que tes clients préfèrent te chercher sur Google. Ils veulent peut-être obtenir un itinéraire pour se rendre dans ton magasin ou à ton bureau. Ils souhaitent peut-être te faire une demande spéciale ou même te déposer un avis positif.
Ne laisse pas passer l’opportunité d’avoir de nouveaux clients.
Soit facile à trouver.

J’espère que cet article t’a été utile.

🎁 CADEAU : reçois ta check-list « BOOST RÉFÉRENCEMENT LOCAL » 🚀

Comment vendre quand on souhaite rester gentil ?

Comment vendre quand on souhaite rester gentil ?

Tu es gentil, tu rends service, tu informes les gens, tu donnes beaucoup de ton temps et de ton expertise, mais le problème c’est que tu ne sais pas vendre car tu es « trop gentil”.

Que tu proposes des produits ou des prestations, tu essaies d’être agréable avec tout le monde parce que ça fait partie de ta personnalité. C’est très positif, très encourageant. La difficulté c’est qu’après, tu as l’appréhension qu’ils n’achètent pas proportionnellement au temps que tu passes à les renseigner.

Alors que toi, tout ce que tu veux c’est réussir à vendre en restant gentil. Ton métier tu l’aimes, et tu voudrais rayonner autour de toi… mais comment en vivre quand tu penses ne pas savoir vendre ?

N’importe qui arrive à vendre, sauf toi, c’est à te dégoûter d’être gentil.

Ça veut dire que parfois, plus tu vas octroyer de ton énergie, plus tu vas écouter, plus tu vas répondre, plus tu apportes des solutions… et moins tu as l’impression que cet individu va venir travailler avec toi.
Comme si c’était inversement proportionnel à ton engagement : plus tu donnes moins tu reçois.

Pour conjurer tout ça, tu vas penser à augmenter l’importance de ce que tu proposes. Une qualité de dingue, tu vas bosser des heures pour approfondir et expliquer de manière gratuite les choses :
– Comment se détendre ?
– Où trouver ceci ou cela ?
– Pourquoi faire X à la place d’Y ?

On a une expression qui dit « trop bon trop con ».

Quand tu vois que tes collègues (ou tes concurrents) ne donnent rien et engranges les commandes, ça te rend jaloux.
Pire par moments ils sont même très agressifs commercialement.
Ce que tu ne veux pas forcément devenir.

« Comment ça se fait ?
Ils vendent de la M —- et ça fonctionne ! »

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

Je vais appeler ça le « syndrome du gentil » (et pourquoi il a peur de vendre)

Il n’y a rien de plus beau et que de plus magnifique que d’être adorable avec les gens qui t’entourent.
Tu es agréable, tu vas chercher à plaire et donc tu vas donner de ta personne.
C’est un peu le but de l’existence que d’être gentil.

Et c’est à ce moment-là le début de l’incompréhension : ce n’est pas parce que tu es gentil que ces personnes te doivent quelque chose. Être gentil veut dire que tu donnes sans attendre en retour. Donc comment vendre quand on est gentil ?

Le syndrome du gentil nous communique une fausse idée de la gentillesse... et fausse l’idée de vente.

Aider les gens c’est génial. Partager ton expertise c’est fabuleux. On est tous d’accord là-dessus.
C’est ultra positif
La ou l’erreur fondamentale arrive.
Celle qui va ruiner ta vie et ton humeur : les gens ne te doivent rien !

Si j’aide quelqu’un à faire quelque chose, c’est moi qui le décide. Cet individu ne m’ait pas redevable. C’est une convention sociable qui dit que si je donne un coup de main, la personne en face me doit quelque chose.

Quand je croise ma vieille voisine avec ses sacs de courses, je vais instantanément me proposer à les monter à l’étage, sans attendre un retour. Ce serait un calcul malveillant de ma part de penser que si je portais ces courses, elle me devrait un service en à son tour.
La gentillesse ne donne droit à rien.

Donc si on se repose sur notre générosité pour arriver à faire des ventes il y a un bug.

Bien sûr que cette personne aimable qui va te tendre un tract tu vas le prendre, car elle l’aura fait avec un sourie.
Ou ce monsieur que tu croises à la boulangerie tu vas lui tenir la porte.
Mais est-ce pour autant que tu vas lui acheter quelque chose ?

Être gentil ne fait pas vendre, c’est bien connu.

Évidemment que l’amabilité est indispensable pour vivre dans un monde meilleur. L’erreur fondamentale est de croire que si je donne je dois recevoir.

Ne dit-on d’ailleurs, pas qu’il vaut mieux donner que recevoir ?

Dans notre société on associe ce geste à une sorte de rentabilité, alors que ce n’est pas ça du tout.
Nous ne sommes pas obligés d’être redevables. Ce serait extrêmement toxique.

Ce n’est pas parce que tu solutionnes un problème que tu vas obtenir un « remboursement ». Il n’y a aucune dette.
Si tu apportes des réponses, fais-le de bon cœur, sans attendre un retour.
Ce n’est pas une transaction.

Augmente ta visibilité sur Instagram : prends RDV maintenant
Augmente ta visibilité sur Instagram

La deuxième grosse erreur ds gentils, c’est de confondre leur aide avec la confiance.

Être gentil c’est aider mamie à traverser la route, c’est pousser les gens à performer. Par contre obtenir la fidélité de ces gens-là n’est pas du même ressort.

À la place tu devrais susciter la confiance et prouver ton expertise

Exemple de Dan Kennedy (Magnetic Marketing®) :
Tu déambules paisiblement dans la rue et là une personne — que tu ne connais pas, jamais vu avant- fonce sur toi et te dit « attention vous avez un problème au cœur il faut à tout prix aller vous faire opérer ».
Forcément, comme tu ne connais pas cet individu, tu ne l’as jamais croisé, il te saute dessus alors que tu promènes tranquillement.

Quelle est ta réaction ?
Tu lui dis d’aller voir un psy ou tu t’enfuis.
Cette personne, tu ne l’as jamais croisé, et pourtant elle te donne une indication émotionnellement très impactant, très importante, mais tu ne sais pas qui c’est alors tu files vite ailleurs.

Maintenant si par exemple c’est ton médecin traitant qui t’annonce ça : « attention vous avez un problème au cœur il faut à tout prix aller vous faire opérer ».
La probabilité pour que tu prennes rendez-vous immédiatement chez un cardiologue ou à l’hôpital est beaucoup plus élevée.
C’est pourtant précisément la même phrase.
Sauf qu’elle n’est pas proférée par un inconnu dans la rue, mais par un docteur que tu as déjà consulté.
Ta réaction va être totalement différente.

Cela nous prouve qu’avec exactement le même discours de vente, prononcé par deux personnes distinctes, tu ne le ressentiras pas de la même façon.
Il y a un argument qui ne te touche pas du tout et un message qui va te convaincre alors que des mots identiques ont été utilisés.

Qu’est-ce qui fait qu’un gentil qui t’aide vends moins qu’un expert qui ne donne rien ?

Être aimable et aborder les gens dans la rue pour leur dire qu’ils ont un problème cardiaque ne suffit pas. On doit insuffler de la confiance, comme un médecin, une blouse blanche, donnerait de la conviction à ses paroles.

Savoir vendre tout en étant gentil, est-ce possible ?
Savoir vendre tout en étant gentil, est-ce possible ?

Mais là aussi, la confiance n’est pas tout, être gentil ne fait pas vendre plus.

La sérénité que tu vas inspirer auprès de tes prospects va permettre leur de faire un pas supplémentaire vers l’acte d’achat.
Mais ce n’est pas le combo ultime pour réaliser des ventes.

Les deux choses qui fonctionne le plus c’est
1/ la curiosité, provoquez l’intérêt.
2/ installer une limitation dans le temps
(certains parleront de sentiment d’urgence).

Dans ton offre ne disent pas les choses « brutes », mais suscite de la curiosité. Il ne s’agit pas d’employer des mots « magiques ».
Simplement d’annoncer des vérités, en apportant un petit côté curieux.
Ne dit pas : 1 heure avec moi et vous n’aurez plus peur de rien, mais plutôt :
– Découvrez le pouvoir de la sérénité,
– Comment être apaisé en toute circonstance,
– un moyen efficace pour vous débarrasser de vos craintes

Pour de l’hypnose on voit souvent : « arrêter de fumer sans angoisse » ou « sans sentiment de dépendance » on ne va pas énumérer l’offre, les heures… mais plutôt parler de l’issue bienheureuse.

Il est plus intéressant de détailler ce qu’on va gagner en achetant tel produit, que de comment on va l’obtenir.

Le résultat que tu vas proposer amène de la curiosité. (voir cet article pour en savoir plus)

En ce qui concerne la durée limitée là aussi, sois honnête avec toi-même.
Soit il s’agit de marchandises en stock et donc tu préviens ton futur acheteur qu’il n’y a plus que X produits à l’achat.
Soit c’est un service et tu lui donnes un accès restreint dans le temps. Pour toi ce sera bénéfique, car tu maîtrises le fait de travailler sur cette problématique-là uniquement sur une, deux ou trois semaines.

Pareil quand tu dois faire un devis, annonce toujours une date butoir pour la validation. Ça va permettre à ton client de savoir quand il doit prendre une décision et tu ne te retrouveras pas dans un an avec le même devis enfin signé… et très loin de ta nouvelle réalité de prix.

Il ne s’agit pas de dire aux gens que leur vie va changer, qu’ils vont devenir ultrariche ou atteindre une béatitude éternelle… non tu donnes des éléments de vérité.

On va juste susciter de la curiosité et installer un degré d’urgence pour engager une décision d’achat.

Ce sont deux des plus gros facteurs qui vont pousser à l’engagement.

Peu importe ta personnalité que tu sois gentil ou commercialement agressif, ces facteurs-là entrent en compte dans la prise de décision d’achat.

Arrête de penser que parce que tu es adorable les gens vont venir vers toi.
C’est une erreur d’imaginer qu’il y a une redevance à ta gentillesse.
Sans mentir, le plus honnêtement du monde, tu peux susciter la curiosité.
Ça ne t’empêche pas d’être gentil et de préserver qui tu es.

Avec la curiosité et l’urgence, tu ne te transformeras pas en marchand de tapis. Tu gardes ton intégrité.
Tu n’as pas à faire de promesses en l’air. Tu vas juste métamorphoser des formules classiques en résultat que ton client espère.
Pas de fausses prophéties.
Pas de mensonges.
Pas d’objets brillants à survendre.

Augmente ta visibilité sur Google : prends un RDV gratuit ici
Augmente ta visibilité sur Google

Tu vas utiliser deux leviers qui vont te permettre de transformer les mots en intérêt.

Tu as activé notre côté curieux et incité à un choix clair (oui/non) grâce à la connaissance de ton persona marketing (gros mot expliqué là)

D’ailleurs, les meilleures décisions ne sont-elles pas celles que l’ont prend rapidement ?
Tu le sais très bien quand on te dit que tu as toute la vie pour statuer tu ne choisis jamais.

C’est un intérêt équivalent pour les soldes qui ont une date limite. Les gens se précipitent en début et en fin de soldes. Plus elles durent longtemps, moins les clients achètent. Les semaines intermédiaires ne sont pas très fructueuses.

Tu as énormément d’exemples ou la période d’acquisition est restreinte : promotions, Black Friday, ouverture des magasins et remise certains jours…

Tu peux même proposer, comme le font régulièrement les grandes surfaces, un rabais pour les rendez-vous à des moments précis (mardi ou jeudi en milieu de journée, désertés dans ton calendrier).
Ou un pourcentage de réduction pour le lancement de ton produit/service.
Toujours dans une période donnée, plutôt courte.

Ne vends pas la lune, mais précise comment ton offre va illuminer l’existence de tes futurs clients.

Ne dis pas non plus que « si tu n’achètes pas maintenant ta vie va être ruinée » ce n’est pas la peine d’angoisser les personnes autour de toi.
Juste leur expliquer que ton produit ou ton service est valable actuellement, qu’ensuite il faudra attendre plus longtemps pour revenir dessus ou payer plus cher. Tu vas juste les pousser à prendre une décision : oui j’en ai l’envie, non je n’en ai pas la nécessité.

S’ils en ont besoin, c’est maintenant qu’ils doivent prendre une décision.

Comment vendre ses offres sans se brusquer soi-même ? exemple avec les chambres d'ado...
Comment vendre ses offres sans se brusquer soi-même ? exemple avec les chambres d’ado…

Si tu as des ados, tu comprends tout de suite que si il n’y a pas un ultimatum jamais ils ne passeront à l’acte… et leur chambre sera toujours aussi impraticable.

Avec tes clients tu n’as pas la nécessité d’être si direct. Donner une date de fin d’accessibilité va les aider à adopter la bonne attitude :
– oui j’en ai besoin
– non je n’en veux pas

C’est pour ça qu’il vaut mieux prévoir plusieurs idées dans l’année. Vise des domaines spécifiques ou tu pourras demeurer gentil et bienveillant, garder ton âme à toi.
Reste toi-même dans ce que tu offres à ta clientèle… parsème ce que tu leur proposes de curiosité avec une limitation dans le temps.

Si tu ne veux pas te transformer en commercial, marchand de tapis ou vendeur d’objets brillants, utilise l’appétit naturel de tes prospects à la singularité de ce que tu proposes et pose-leur une limite temporelle pour les aider à passer à l’action.

Quand on est gentil on ne veut pas effrayer son auditoire pour vendre.

C’est souvent ce qui est conseillé dans le mauvais marketing. Soit toi-même. Si tu es gentil et bienveillant au naturel, reste dans cette ligne.
Tu n’as pas besoin non plus de les supplier d’acheter ton produit.
La curiosité est un vilain défaut autant en profiter 😉

👉 Voir la vidéo « Comment vendre quand on souhaite rester gentil ? »

Travaille sur la confiance que tu procures avec ton expertise.

La gentillesse est une valeur humaine, MAIS, tu le vois bien, les foules achètent à n’importe qui : à des gentils comme à des méchants.
Reste toi-même.
Bosse sur la sérénité de ton public avec les compétences qui t’animent.
Et apprends à exposer tes offres auprès de ta clientèle en suscitant leur intérêt.

Utilise leur curiosité et la limitation dans le temps pour réaliser tes ventes et enfin pouvoir vivre de ce qui te passionne.

Souvent je rencontre des gens gentils qui croient que vendre « c’est le mal absolu ». Ils ont peur d’être trop agressifs, trop ceci ou trop cela.

Ils ne se sentent pas à l’aise avec l’idée de proposer un service ou un produit.
C’est normal tout le monde n’a pas la même vision.

Il y a même des personnes qui butent dessus depuis des années. Ils ont de l’or dans les mains, ils essaient de vendre, mais au fond de leur âme pure, ils ont du mal à changer l’image qu’ils ont de la commercialisation.
Ils ont une souffrance.
Souvent un point de vue original, qui ne consiste pas à vendre à tout prix, mais à expliquer davantage ce que l’on procure, suffit à faire basculer les choses.

Formuler différemment ton offre va t’aider à remplir ton carnet d’adresses (ou à vendre).

Ce n’est pas inné et c’est normal d’avoir des difficultés à l’exprimer au départ.

Si tu ne te sens pas capable de le faire seul. e, je coache les entrepreneurs afin de mieux positionner leurs offres.
Notamment à savoir les mettre en avant sur leur site Web.
Aujourd’hui il ne s’agit plus de construire un site, mais de le rendre intéressant pour tes clients.
Avec la formation que je propose, je fais aussi de l’accompagnement pour en communication et marketing.

Deviens plus performant tout en restant toi-même.

Accrocher plus de clients sans vendre ton âme.

Inscris-toi ci-dessous et reçois ton guide gratuit, afin de vérifier si ton site web est assez attractif.
Ou conçois ton propre site web dynamique qui attirera les prospects à toi.

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

Le marketing c’est un mot qui fait peur. Donc encore plus de « growth marketing« 
C’est truffé d’expressions techniques ou d’anglicismes.
Et on imagine souvent, à tort, que c’est réservé aux multinationales alors que les indépendants ont une superbe jeu à tirer là.

Le marketing répond à ces questions simples :

  • Comment se démarquer de tes concurrents ?
  • Comment mettre en place une stratégie de communication efficace ?
  • Comment améliorer l’acquisition de nouveaux clients sur le long terme tout en restant humain ?

Quand j’ai commencé à m’intéresser au marketing je trouvais ça inaccessible, obscur bourré d’anglicismes.
Et l’idée commune veut qu’on pense que ce type de communication sert uniquement pour les grosses sociétés. On visualise une équipe de gens qui réfléchissent toute la journée et remplissent des tableaux. Alors que sincèrement, le marketing c’est une conversation engagée entre un être humain envers un autre humain.

On confond avec la publicité, qui elle, vend du rêve à n’importe qui.

Le vrai problème c’est qu’on imagine le marketing comme une science compliqué fait pour les gros business. On a peur de s’embringuer dans des analyses et de ne pas savoir comment faire. Alors que quand on indépendant on n’a pas beaucoup de chiffres à décortiquer.
On rencontre souvent nos clients en tête-à-tête, on ne les voit pas comme des données. Le marketing nous semble inapproprié pour notre petite structure.

En tant que free-lance j’avais aussi ces croyances.

Et je m’emmêlais les pinceaux avec tous les termes anglo-américains, mais au fur et à mesure j’ai trouvé une réelle efficacité à le pratiquer dans mon petit business à moi.

Il y a notamment la matrice AARRR, idéale à tous niveaux.
Ou encore l’autorépondeur dont je ne peux plus me passer.
Ou même le Branding dont j’ai parlé dans cet épisode
Cela m’apporte énormément tous les jours.
Il y a aussi cette notion d’océan bleu et océan rouge (qu’on verra dans un autre article) fabuleuse façon de savoir comment placer ton offre.

Dans cette interview d’octobre, j’ai eu la chance de discuter avec Mohamed Larbi spécialiste en growth marketing.

Pour nous il a décrypté comment avancer dans ton projet et mieux communiquer.
On a également beaucoup parlé des solutions qui existent, à la portée de tous. Mais surtout on a utilisé beaucoup d’anglicismes.

Et pour une fois l’anglais est notre ami puisque « growth » veut dire grossir, accroître.

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

Google ne peut pas traduire mot à mot ces termes, c’est du « franglais » très mauvais.
C’est pourquoi aujourd’hui j’ai écrit cet article qui te donnera, je l’espère, les explications nécessaires.
J’y ajoute aussi des exemples pour que tu puisses appliquer ces méthodes dans ton business.

Growth marketing ou comment les données vont accroître le nombre de clients et les revenus de ta société.

Le Growth marketing examine à la loupe les statistiques (datas web, réseaux sociaux…) afin d’améliorer tes stratégies de communication.
Le fait de connaître tes taux d’ouverture d’email, taux de rebond sur ton site web ou taux d’engagement sur tes réseaux sociaux (voir les définitions plus bas)… va te permettre de savoir ce qui fait réagir ton prospect.

Comment ton futur client se comporte-t-il face à la solution que tu lui proposes ?

Par exemple, tu es pâtissier.
Tes meilleures « données » sont les ventes que tu réalises chaque jour.
Donc tu vas regarder quels gâteaux s’achètent plus que les autres.
Si tu constates que les pâtisseries au chocolat s’écoulent en plus grand nombre que les autres, tu vas en fabriquer davantage.

Double conséquence :
1/tu plairas à ta clientèle en lui fournissant ce qu’elle veut.
2/ ton volume d’affaires augmentera, car il y aura plus de vente.

D’où l’importance de connaître ses « chiffres » de manière à améliorer la satisfaction des personnes qui se tournent vers toi.

C’est pour cela que dans cet article nous allons passer à la loupe des termes marketing et surtout comprendre comment les appliquer.

Growth marketing pour petites structures : c'est l'histoire d'un pâtissier
Growth marketing pour petites structures : c’est l’histoire d’un pâtissier…

Hack marketing pour hacker le cerveau des consommateurs ?

Dès que tu aides les gens et que tu t’intéresses un peu au marketing, un nombre incalculable de personnes t’envoie des pubs sur les « hacks ».

Comment « hacker » une communauté, « hack marketing pour vendre plus »… comme je l’explique dans ce podcast, ce n’est pas le marketing qui fait vendre, mais comment tu t’en sers. « Les techniques de marketing ne servent à rien pour vendre plus (et ce qu’il faut faire à la place) »

Google traduit ça par « pirater », « tousser sans arrêt » ou même « conduire un taxi. 😱

Le “hack” c’est des raccourcis pour aller plus vite.
Des astuces permettant d’obtenir rapidement des résultats.
OK, mais encore faut-il avoir déjà des clients et une bonne dose de données à utiliser, non ?

Pas vraiment, mettre un rappel de l’anniversaire de tes clients dans ton calendrier est un “hack” pour lui porter de l’attention au bon moment. C’est une gentillesse qui marque et qui ne coûte rien.
Le “hack” marketing le plus efficace du monde 😉

le mariage marketing du siècle : le Growth Hacking

Hack marketing et Growth marketing main dans la main, ça donne du Growth Hacking : “piratage de croissance” d’après google.

Aucun pirate à l’horizon, juste un ensemble de techniques croisées du growth et du Hack, souvent illustré par l’acronyme AARRR

  • Acquisition de clients : comment en trouver de nouveau, les attirer…
  •  Action pour convertir tes prospects en utilisateur de ton offre.
  • Rétention pour maintenir le contact avec tes abonnés : newsletter, articles, post sur les réseaux sociaux…
  • Recommandation, transformer tes clients en ambassadeurs.
  • Revenu pour améliorer encore le cycle AARRR et augmenter tes gains.

Chaque période de ce cycle correspond à une ou plusieurs actions à mener qui engendre la phase suivante… et ainsi de suite.

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net
Augmente ta visibilité sur le net

Le growth marketing c’est très simple c’est vraiment mesurer quelques étapes pour créer une offre que les gens aiment et recommandent.

Reprenons l’exemple du pâtissier
Pour un maximum de data, il est préférable d’être dans un endroit avec beaucoup de passage. Si tu es à l’angle de deux rues qui sont très vivantes BINGO.
Ensuite le l’exemple AARRR .

Mise en situation :
Dans le chaos de la ville
Tu créés une identité unique différenciante
Tu mets une lumière chaude et accueillante
Tu apportes une âme dans ton quartier
Tu diffuses une bonne odeur de pain chaud et de viennoiseries

Sur ta porte tu utilises aussi des biais cognitifs et biais sociaux pour te faire valoir (prix d’excellence consommateur) (médaille de meilleur ouvrier) (articles de presse vantant tes mérites).

À partir de là tu as donné confiance au chaland pour pousser la porte de ton étal.

Acquisition :

L’expérience client a été travaillée de façon à être irréprochable
Le consommateur entre d’un côté et sort de l’autre
Tes vendeuses présentent bien, gentilles, aiment renseigner et sont accueillantes
Quand le client arrive à la caisse sans trop attendre et en ayant acheté plus que prévu, il a droit à une carte de fidélité.

Rétention :
Tu vas donner au client un pourcentage et/ou des attentions différentes toute l’année
Comme il aime ce genre d’expérience il en parle à ses voisins, amis, famille…

Revenus
La queue et la renommée de ta boulangerie explosent. Tu peux donc recruter pour améliorer le service et commander en plus grosse quantité les matières premières pour réduire les coûts.
Tu peux même créer une baguette signature que tu peux revendre deux fois le prix (revenus)

Growth marketing pour petites structures : une histoire de branding
Growth marketing pour petites structures : une histoire de branding

Branding ou travailler sur toi pour te rendre unique.

Le Branding n’est pas seulement pour les grandes marques.
Encore un terme anglais, ultra-important pour un indépendant. C’est tout simplement l’art de se faire reconnaître.

Je traite là plus de Personnal Branding : parler de soi et de ses qualités, démontrer son savoir-faire et ses compétences.

Comment te mettre en avant par rapport à tes concurrents ?
Sortir du lot ?
Devenir repérable ?

C’est expliquer ton expertise et obtenir des recommandations.
Prouver que tu es le meilleur pour répondre aux besoins de tes clients.

Pour reprendre l’exemple du pâtissier, s’il est reconnu comme spécialiste du chocolat, il va peut-être travailler différents cacaos, concevoir une façade de magasin marron ou sombre, porter une tenue plus en adéquation avec son savoir-faire qu’un simple tablier blanc…
Il va “évoquer” le chocolat dans son style, dans ses vitrines, dans ces gâteux… il va penser un univers entier.

Si tu es pâtissier, le branding va s’exprimer dans l’identité du mieux, la gamme et la qualité de tes produits le service et l’uniforme de tes employées et tout le design que tu auras mis autour pour rendre magique l’idée d’acheter du pain.

No Code ou l’avènement de la démocratisation des outils numériques.

Sans code, il est donc possible de réaliser son site web ou des applications, voire même de concevoir des automatisations.

Les systèmes no Code aujourd’hui permettent de :

  •  créer son site web, sans savoir développer ou connaître le HTML.
  •  envoyer des e-mails à 1000 personnes à la fois sans être bloqué dans les spams
  •  imaginer des applications pour vos offres.
  •  devenir plus productif grâce à l’automatisation de certaines tâches
  •  déployer un Chatbot pour engager des discussions avec ses internautes
  •  améliorer les process sur de gros projets… ou des plus petits comme la publication automatisée sur les réseaux sociaux
  •  …

Jeu vidéo, design, intelligence artificielle… Le No Code n’a plus vraiment de limite.

Growth marketing pour petites structures grace aux réseaux sociaux
Growth marketing pour petites structures grace aux réseaux sociaux

Comment garder un contact fort avec tes clients : la newsletter grâce à l’autorépondeur bien sûr !

Comme je l’ai dit plus haut l’autorépondeur est un outil magique pour moi.
Il existe plusieurs versions no code.
À la base ces logiciels ont été conçus pour répondre automatiquement aux messages électroniques. Aujourd’hui il expédie des e-mails en masse.

Comme tu le sais si tu mets plus de 10 adresses en copie de ton mail tu vas automatiquement tomber dans les spams. L’autorépondeur, cet outil magique qui te permet d’envoyer à des milliers de personnes un mail en un seul envoi.
Garder le contact avec tes clients grâce aux newsletters (AAR Rétention R).

Un courriel c’est comme un coup de fil, c’est quelque chose qui arrive dans ta sphère intime. Tu es le seul individu à ouvrir tes mails, tu ne le partages avec personne. Tu peux donc toucher les gens directement, sans les aléas des réseaux sociaux qui proposent, ou non, ton post.
Aujourd’hui tu peux même personnaliser tous les messages que tu envoies.

L’autorépondeur permet de maintenir le contact avec tes clients. Leur donner des nouvelles, leur porter de petites attentions ou les renseigner sur ce que tu proposes.

Ce sont des applications très abordables et très facilement manipulables pour n’importe qui. Ça permet de faire passer des informations qui seront lues et vues.

Si tu ne l’as pas encore compris, je te conseille vivement d’utiliser un autorépondeur pour garder une correspondance régulière avec tes clients.

Augmente ta visibilité sur LinkedIn : prends RDV gratuitemnt
Augmente ta visibilité

Gérer tes relations clients facilement grâce à un CRM (Customer Relationship Management)

Dans certaines entreprises on appelle ça de la gestion de relation client.
Qu’est-ce que c’est en pratique ?
Un outil !

Tu vas mettre dans cet système (il existe plusieurs applications sur le marché) toutes les interactions que tu as avec tes clients. C’est une collecte de données ET un outil marketing.
Attention au RGPD quand même. Toutes les informations sur ton contact ne doivent pas être notifiées.

Les grandes sociétés utilisent beaucoup les CRM.
En quoi cela va-t-il te servir, toi l’indépendant ou petite structure ?

Sais-tu que tu possèdes déjà un CRM ? Activable instantanément, car tu l’as sur toi en permanence 😁
Si si je te jure, tu as une base de données, dans ta poche ou dans ton sac.
Ça s’appelle un smartphone.

Là ou avant on rentrait juste un nom et un numéro de téléphone, aujourd’hui on rajoute la date de naissance, l’adresse, voir plusieurs adresses, le mail…
Et surtout des champs personnalisés pour relever toutes les informations importantes.

C’est sûrement le plus petit CRM au monde, indispensable à toute vie sociale… et professionnelle.

Comment utilises-tu ce mini carnet de relation client ?

Réponds moi par là

Comment choisir entre Wix et WordPress pour créer son premier site web ?

Comment choisir entre Wix et WordPress pour créer son premier site web ?

Quand on se lance pour la première fois dans la création de sites web, 2 grandes plateformes s’offrent à nous : Wix et WordPress.

Wix, on a en entendu parlé par la publicité, omniprésente. Elle nous vante la conception à 0 € de notre site, facilement et intuitivement.

WordPress, on en entend parler par des gens déjà aguerris au site web… les vrais 😉
Du coup, quand on débute et qu’on veut créer son tout premier site… on imagine que c’est compliqué.

Pourtant la plupart des hébergeurs le proposent déjà installé sur leur plateforme. Serait-ce un signe ?

Face à tout ce qu’on nous dit, notre cœur balance : Wix, incroyablement simple, ou WordPress, ajustable et élémentaire ?
Sauf qu’on entend parler d’« hébergement », de « nom de domaine » et encore de « theme » ou « plugIn »… mais qu’est-ce que c’est que tout cela ?
Du coup, quand on débute dans le web, WordPress semble plus opaque et peut faire peur alors même qu’il surpasse la concurrence.

Quel dilemme : lequel, de Wix ou de WordPress, utiliser pour réaliser son premier site web ?

Wix vs WordPress - construire un site web responsive
Wix vs WordPress – construire un site web responsive

Hébergement : Wix l’inclus, pour WordPress ce sera en plus.

Le coût de la réalisation de votre site web impacte notre prise de décision.
Et donc on bute sur le choix du fournisseur d’hébergement, et donc de la plateforme à sélectionner.
Quand on se lance dans la création, on n’aime pas les mauvaises surprises. On compte chaque centime. Et souvent on ne voit que le prix affiché en négligeant la maintenance, les extensions…

Comparons donc ce qui peut l’être.

Wix est une plateforme où tout est inclus dedans : hébergement, nom de domaine et CMS (constructeur web)… ou pas.

D’après la publicité, très souvent diffusée, tout est gratuit.
Mais en contrepartie Wix affiche sa marque sur tout votre site.
Si vous ne le voulez pas, il faudra payer.
Deuxièmement, si vous optez pour le « tout gratuit », pas question d’avoir un nom de domaine spécifique. Vous serez noyé dans les nombreux sites Nomdedomaine.wix.com/nomdusite.
Votre site est une redirection dans le nom de domaine Wix. Ce qui va vous poser problème plus tard dans le référencement.
D’ailleurs, Wix en « gratuit » ne propose pas les accès à Google analytiques.

Nom de domaine = le nom que vous allez donner à votre site : siteWPfacile ou AnneBurtinCreation par exemple. C’est grâce ce nom que vos clients et Google vont vous retrouver sur le net.

Vous voilà donc contraint de prendre un plan payant afin de bénéficier de votre propre nom de domaine et de supprimer les publicités qui apparaîtraient sur votre site web.
Ci-dessous les prix de juillet 2021, les fameux forfaits Premium.
Chaque plan a des limites, vous pouvez en choisir un pour un mois ou acheter une prestation pour toute une année.

Augmente ta visibilité sur Google : prends un RDV gratuit ici
Augmente ta visibilité sur internet

Avec WordPress vous avez plusieurs choix pour l’hébergement de votre site web.
C’est en général ce qui fait le plus peur à ceux qui veulent créer leur site web seul : comment bien choisir ?

Tout d’abord WordPress est lui aussi gratuit.
Le CMS (la machine qui va faire tourner votre site web) est en licence Créative Commons, c’est à dire accessible à tous. Elle a été conçue et continue à être améliorée par WordPress.org.

Avant d’installer le « moteur » WordPress, vous devez trouver un hébergement pour le faire tourner et décider de votre propre nom de domaine. Vous devez donc aller choisir parmi la pléthore d’offres, laquelle vous correspond le mieux. C’est là que certains se sentent déjà mal.

Hébergement : endroit ou sera stocké votre site web. Il existe de nombreuses propositions française, européenne, américaine… et tout comme les assurances elles sont toutes présentées différemment.

Imaginez que construire votre site web, c’est bâtir votre bureau, le lieu où vous allez recevoir vos clients.
Votre hébergement c’est une maison ou un plateau d’appartement complètement vide.
Votre nom de domaine c’est l’adresse de ce bureau, pour savoir comment vous trouver, un peu comme le nom sur la porte.
Et WordPress serait le super bricoleur qui va poser l’électricité, les murs, la plomberie…
Vous serez un architecte, WordPress et ses extensions vos ouvriers.

Wix vs WordPress - prix Wix
Prix pratiqué par Wix, différents si vous être particulier ou entreprise.

Choisir l’hébergement c’est désigner quel type de maison ou d’appartement vous voulez : sa taille, sa capacité, son évolution dans le temps… tous ces paramètres sont à prendre en compte.


Du coup, dans un premier temps, on va se tourner vers un hébergeur : décider la taille de son appartement. (Pour les maisons individuelles, mieux vaut travailler avec un développeur pour vous aider).
Vous allez voir qu’on peut trouver de superbes appartements, spacieux, lumineux et pour pas grand-chose 😉

Quel hébergeur, et/ou plan, choisir pour WordPress ?

Je vous en propose 3 sûr : OVH, O2Switch, tout 2 Français avec un SAV en français, et Infomaniak, Suisse, avec support en français aussi. Vous pouvez en trouver d’autres, mais ceux-là je les ai testés et… ils sont plutôt bien côté par mes confrères.

Comme vous pouvez le voir, OVH, O2Switch ou Infomaniak présentent des plans avec WordPress déjà installé. Un grand plus qui évite les manipulations en FTP pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec ça.
Attention toutefois, les structures ne proposent pas les mêmes capacités, ni le même nombre de sites ou d’adresses mail.

Chez OVH, il faudra compter avec un site bridé : pas de gros fichiers, vitesse assez lente. Un petit bidouillage dans les paramètres (à faire réaliser par un expert) explosera les limites sous WordPress.
Le SAV, un temps totalement absent, revient peu à peu. Joignable via votre interface ou directement en message privé sur Twitter, assez efficace.

Chez O2Switch, quand vous prenez un hébergement vous avez accès au multisite. C’est-à-dire que vous pouvez créer dans une seule offre, plusieurs sites web.
Le « panel », lieux ou vous allez régler les boîtes mail et DNS, est visuellement simple et facile à comprendre.
SAV exclusivement pas mail, très réactif, mais vous renvoie souvent sur des tutos plutôt que de vous expliquer la manœuvre particulière dont vous avez besoin.

Infomaniak : en train de tester sur ce site même et… j’adooore.
SAV disponible par tchat ou mail. (et quand on a un souci, c’est toujours super agréable d’avoir une réponse rapide)
Divi est inclus dans l’hébergement (on en reparle plus bas, car c’est un sacré gain d’argent)
L’administration (manager) est très claire.
Et ils ont des services associés que je compte bien tester (Cloud, Newsletter, Backup…).
Oui, ce sont les plus chers des 3, mais vous n’avez AUCUN bridage sur votre site et il est plutôt bien noté en référencement, justement grâce à la vitesse de lecture par Google.

Plus un site est rapide à s’afficher, mieux google le référence

Conclusion : beaucoup d’offres différentes, chez Wix comme pour votre WordPress pour créer son site web.

Les points à vérifier avant de choisir :

  • la taille de l’hébergement,
  • la vitesse proposée,
  • le nombre de connexions
  • et les emails, inclus ou pas.

Attention à la politique SAV, car on a toujours besoin d’un bon service après vente. Rien de plus désagréable que de rester coincé avec une question.

Wix vs WordPress - hebergeurs
Les hébergeurs OVH, O2Switch et Infomaniak

Facilité d’utilisation de WordPress versus Wix pour la création de son site web.

En tant que débutant, vous ne voulez sûrement pas passer des plombes à trouver comment ça fonctionne. Heureusement, les 2 CMS ont compris vos attentes et proposent des outils très simples. Petit tour du propriétaire.

Wix et ses puissants outils de glisser-déposer dans son site web

Wix a été pensé pour les débutants. Vous trouverez des images déjà disponibles, beaucoup de polices de caractères différentes et l’interface très facile d’utilisation. Son gros plus : le glisser-déposer. Vous sélectionnez un élément et vous le faites glisser là où vous voulez.
Une interface wysiwyg très intuitive.
(What You See is What You Get : ce que tu vois est ce que tu obtiens)
En fait, chaque élément du site peut être déplacé de cette façon. Je le prends et je le bouge dans la fenêtre.
Je peux rédiger du contenu directement dans ma page. Ajouter des images et les dimensionner avec ma souris.
En cela, Wix offre une expérience utilisateur très agréable.

WordPress est plus ancien, mais se rattrape bien en incluant des éditeurs visuels (Wysiwyg) pour la création de son site web.

Aujourd’hui, WordPress c’est un constructeur de pages : Elementor. On appelle ça aussi un Builder.
Conçu pour faciliter la création de tout le site. Avec les thèmes, il fallait mettre les mains dans le code pour tout petit changement.

Le Builder remplace aujourd’hui le thème. Il existe encore des thèmes, mais qui a envie d’avoir exactement le même salon que son voisin, même disposition, mêmes chaises ?

Augmente ta visibilité sur LinkedIn : prends RDV gratuitemnt
Augmente ta visibilité sur le web

Un thème c’est comme si vous choisissiez une page du catalogue Ikea (par exemple) et qu’elle était livrée telle quelle dans votre pièce.
Pour l’accueil de votre site web, vous sélectionnez le salon X ou Y et hop, il est installé.
Avec un Builder on pourra redésigner la disposition de chaises et des fauteuils. Plus le constructeur de pages sera avancé, plus on pourra faire de transformations : changement de canapé, correction des couleurs, ajout d’armoires… etc.
Personnellement je travaille avec DIVi d’Elegant Theme.
Divi est un builder. Il me permet soit de prendre dans un large catalogue un Layout existant et de les modifier à ma guise, soit de créer ma page comme je l’entends.
Elementor est quasi identique, sauf qu’avec la version « gratuite » les possibilités sont limitées et qu’il faudra passer à la mouture payante pour pouvoir modifier l’ensemble de mes pages comme je le souhaite.

Conclusion :
WordPress a réalisé d’énormes progrès en matière de wysiwyg.
Désormais on travaille directement sur sa page, au lieu de préparer en back office puis de visualiser.
Néanmoins, il demeure moins intuitif que Wix.
Wix peut être pris en main plus rapidement, mais reste moins performant en termes de refontes que WordPress. Tout dépendra donc du temps que vous voulez consacrer à votre apprentissage.
Wix a aussi le gros avantage de fournir une bibliothèque de médias préinstallés.

Construire son site web seul avec WordPress

Style et conception de vos pages web

Wix présente plus de 500 modèles de pages prédéfinis.

Ces layout peuvent tous être transformés avec les outils intégrés.
Vous pouvez agencer à votre guise les pages, ajouter, enlever. Wix a même prévu des prototypes pour différent genre de site : coaching, réparation auto… Le souci, c’est que lorsque vous avez choisi un modèle, impossible de le remplacer. La modification oui, le changement non.

WordPress, des milliers de thèmes gratuits ou payants.

Comme WordPress est un outil collaboratif, des templates/Layout pour tout style de site sont disponibles à peu près partout. Des plus traditionnels, aux plus modernes et innovants. Il existe d’innombrables market place ou acheter des thèmes.
En version gratuite, et fournie dès l’installation de WordPress, il y a le fameux thème Twenty seventeen très classique. Vous pourrez tous les trouver par ici : https://wordpress.org/themes/

Attention toutefois, ils ne sont pas facilement manipulables comme un Builder pourrait l’être. Ils comportent un nombre restreins de style et pour les accommoder, mieux vaut s’y connaître en code. Autre inconvénient, plus vous ajustez ces thèmes, plus ils vont créer des problèmes à la mise à jour de WordPress… ou de leur propre mise à jour. De plus, le support est souvent très limité dans le temps.

Les thèmes payants, trouvables dans ce genre de market place : https://themeforest.net/category/wordpress ont un suivi plus régulier et plus long. Vous pourrez échanger avec le SAV durablement… en anglais la plupart du temps.
Ils sont bourrés d’extensions pour réaliser des carrousels d’images, des formulaires contact…
Ils proposent beaucoup d’options en général.
Quand vous en achetez un, autant ne pas trop le transformer. Eux aussi supportent mal quelques modifications en profondeur.
Attention à bien vérifier que les licences des extensions ne sont pas limitées dans le temps.

Ensuite il y a les Builder, les plus connus : Divi et Elementor

Elementor est désormais en natif sur WordPress, mais en version bridée. Comme tout constructeur.
Un drag and Drop (prendre et déplacer) très performant comme le montre la démo par ici : https://elementor.com/
Néanmoins, pour une version complète il faudra aller acheter ce constructeur de thèmes. Plusieurs plans en US Dollars s’offrent à vous. Il est assez avantageux pour un seul site.

Mon chouchou à moi c’est Divi de Elegant Theme.

Comme un Builder, on se retrouve directement sur notre page pour construire, appeler des modules et les transformer en temps réel. Divi propose plus d’une centaine de Layout, tous avec plusieurs pages et tout modifiable.
On peut vouloir une page d’accueil avec un thème « therapy » et ajouter une page de contact qui nous plaît dans « industry ». Bien que je vous conseille de garder le même thème sur tout votre site.
Librairie Divi : https://www.elegantthemes.com/layouts/
Ses plans sont différents : soit on le rachète tous les ans, soit on en fait l’acquisition une seule fois, à vie, pour plusieurs sites.
Alors oui, il est plus cher que Elementor, mais j’ai une astuce : je passe par Infomaniak comme hébergeur où Divi est inclus.

Grand gagnant de cette confrontation de style : WordPress

Plus de thèmes, beaucoup de styles différents, facilement modulables, choix entre un thème gratuit, payant ou un builder… WordPress écrase Wix sans contestation. Entre la personnalisation et les transformations, votre site web sera plus proche de votre image avec WordPress.

Wix vs WordPress - Divi Elementor
Comparaison des builder Divi et Elementor

Ajout et flexibilité de ces 2 solutions web que sont WordPress et Wix

Lorsque que l’on créer un site web, souvent nous avons besoin de fonctionnalités en plus. Des extensions tierces qui vont nous permettre d’être mieux référencés, avoir un site plus léger… Ces modifications de l’écosystème de base s’appellent les extensions (ou PlugIn) chez WordPress, des applications chez Wix.


Comparons ce que les 2 plateformes, Wix et WordPress peuvent vous proposer pour la création de votre site web.

Wix est livré avec 200 applications.

Ces applications ajoutent des fonctionnalités à vos pages : formulaire contact, Commentaire sous les articles, galeries d’images…
La plupart sont gratuites ou en version incomplètes. Pour que l’application marche entièrement vous devrez passer par la case portefeuille.
Les prix varient en fonction de leur utilisation. Plus vous en aurez besoin, plus vous risquez de payer cher.
Par exemple, pour rendre votre site « full responsive » (parfaitement lisible sur portable), Wix vous propose une option payante. Sans ça ce sont plusieurs heures en plus à bidouiller votre site.
Néanmoins, les applications couvrent bien la plupart des demandes.

Augmente ta visibilité sur le web
Augmente ta visibilité sur le web

WordPress, le gigantisme de l’open source et ces 55 000 plug-ins

WordPress est un CMS Open-Source, c’est-à-dire qu’il est gratuit ET accessible à tous. Pour les développeurs c’est fantastique. Un dicton dit même : si vous y pensez, il existe sûrement un plug-in WordPress qui le rend possible.

À ce jour il y a plus de 55 000 PlugIn, rien que dans la base de WordPress.org.
C’est à dire que Divi, Elementor et autres thèmes ou Builder ont aussi leurs propres extensions.
Formulaire contact complexe, Google Analytics ou création d’accès restreins… tout est développé sur WordPress. Tout est possible.
D’ailleurs beaucoup de grands noms ont exécuté leurs sites avec ce CMS. Ce n’est pas pour rien que près de la moitié des sites dans le monde sont sous WordPress.
On peut quasiment tout faire sans code, en tous cas on peut réaliser de beau site, rien qu’avec tout ce que nous offre les builders.

Et avec Divi, c’est encore plus facile, car il intègre directement quelques extensions bien utiles : formulaire contact à choix multiple, liens vers les réseaux sociaux, A/B testing… et le responsive est inclus. Grâce à son constructeur, nous pouvons décider comment sera vu notre site sur mobile, tablette ou ordinateur. Même si divi le fait pratiquement tout seul, nous pouvons aller fouiller dans les moindres réglages — et toujours sans coder — modifier.

Là encore, les nombreux choix proposés par WordPress en font un champion.

En fait, le plus difficile, c’est de savoir comment on veut notre site. Le large choix que propose WordPress actuellement en fait l’éditeur de site le plus complet et le plus simple à la fois. À condition d’opter pour les bons alliés (plug-in).

Wix vs WordPress lequel choisir pour son premier site web
Wix vs WordPress lequel choisir pour son premier site web ?

Résumé de ce comparatif entre Wix et WordPress.

Je ne vous ai peut-être pas paru très partiale ?
Effectivement, il y a quelques années encore, Wix était la meilleure plateforme pour échafauder son site web. Très intuitive et avec beaucoup d’options cela semblait évident de commencer par là. Mais WordPress et les constructeurs comme Elementor ou Divi se sont mis à simplifier la création eux aussi. Tout le monde a rendu accessible la réalisation de sites web. Un peu d’aide sur la partie technique, la façon de faire et hop, on devient addict à la modification de page.

Combien de temps pour l’imaginer puis développer son site web ?
Je crois que beaucoup de mes clients ne se rendent pas compte des perspectives qu’ils ont lorsqu’ils se lancent dans un site. Ils se brident quant aujourd’hui les possibilités sont infinies. C’est pour cela que je les épaule au quotidien à trouver des solutions qui leur ressemblent.

Pour la mise en place d’un site web, comptez… le temps qu’il faudra.
Certains sont sûrs d’eux et foncent, d’autres, plus hésitants, reviennent sans cesse sur ce qu’ils ont réalisé… pour mieux performer.
Modifier et ajuster jusqu’à ce qu’on en soit fier.

L’autre avantage de WordPress, c’est que votre site grandira avec vous. Commencez petit et faites-le croître avec votre société. Vous avez un plancher sans limites, vous pouvez rajouter des pièces, des bibliothèques complètent…
Les seules limites sont votre nombre de visiteurs en même temps.
Je vous les souhaite considérables.

Tu veux créer ton site sous WordPress, mais la technique te fais peur ?
Tu voudrais un coup de main pour un site web pro que tu maitrise TOI (et pas l’agence qui va te couter un bras ?)

C’est par ici que ça se passe :

Création de sites web remarqués & remarquables

Accompagnement Site Web
Accompagnement à indépendance pour la création de son Site Web

Quel média choisir pour se faire connaître : réseaux sociaux ou site web ?

Quel média choisir pour se faire connaître : réseaux sociaux ou site web ?

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

Comment rester maître de ta communication : médias sociaux ou site web ?

Aujourd’hui tu te lances
Félicitation.
Mais tu ne sais pas où mettre tes billes : Facebook ? LinkedIn ? Un site web ?

Par où commencer ta communication ?
Comment exister auprès de tes futurs clients ?

Plusieurs méthodes ont cours pour ça et tu as déjà entendu tout et son contraire.

(Point du mois de juin 2021, car la situation est susceptible d’évoluer au grès des plateformes citées).

 

Premier rappel : tous les moyens pour te faire connaître existent, mais dépendent essentiellement de l’endroit où tes prospects vont te chercher.

Facebook pour les plus de 35 ans
Instagram pour les 15/30 ans
LinkedIn pour les contacts pro…
Chaque réseau social a son type de visiteurs, à toi de bien le cibler (voir article)

Dans cet article on va parler Facebook, LinkedIn ou Instagram, mais aussi de ton site Web.

On sait que Facebook touche 50 % de la population française, c’est énorme.
C’est un excellent levier pour acquérir des prospects.

D’un autre côté Facebook nous permet de présenter nos prestations, nos services et nos produits… voire même de créer une boutique en ligne.
Les pages Pro ont grandement progressé.

De l’autre, depuis quelque temps Facebook maltraite nos pages professionnelles.

Il leur donne moins de visibilité alors qu’il pousse toutes les entreprises à communiquer avec.
C’est à en devenir schizophrène.

Nous sommes obligés d’avoir un espace Business pour lancer de la pub ou programmer nos posts, montrer notre boutique ou afficher un bouton d’appel (rendez-vous, contact, message…
La portée organique d’une page est aujourd’hui grandement freinée par l’algorithme de Facebook. En effet depuis quelque temps Marc Zuckerberg et sa clique préfèrent que tu payes des publicités pour faire connaître ta société.

Tu l’auras compris la répercussion naturelle d’une page professionnelle sur Facebook est un peu morte. 

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net

Certains utilisent donc leur profil perso pour communiquer.

Ça reste un profil personnel et si tu utilises celui que tu avais avant je te conseille de :

  1. Enlever toutes tes communications personnelles [voir dans paramètres]
  2. Passer ton profil en mode public et prévenir tes amis.
  3. Tu peux aussi décider d’avoir un deuxième profil qui sera tourné vers le pro… mais es-tu prêt à gérer 2 comptes ?

Les réseaux sociaux touchent une grande partie de la population [50 % de Français ont un compte Facebook].
Le revers, en compte personnel ou professionnel, c’est que Facebook choisit qui voit ou non ce que tu postes.
Cela veut dire qu’il faudra travailler ta communication en fonction des aléas que Facebook peut provoquer. Si un jour il décide de fermer ta page, tu ne pourras plus rien récupérer.

En complément de Facebook, tu as Instagram ou là, l’accroissement organique de ton fil peut encore fonctionner.

Instagram c’est un réseau social qui est plutôt jeune, en dessous de 35 ans. Par contre c’est un outil de communication purement visuel. Si tu as des produits à vendre, ça peut être très facile. Quand c’est du service, il faudra se creuser un peu plus la tête.
Sur Instagram les photos de personnes fonctionnent très bien. Néanmoins pour faire grossir ta communauté il y a du travail.
Là encore, les règles sont dictées par le groupe Facebook. Et ils peuvent à tout moment de les changer… ou non.

Facebook suite Business

Sur les réseaux sociaux les plus connus et utilisés, LinkedIn tire son épingle du jeu.

LinkedIn c’est pour une communication strictement professionnelle : de pro à pro.

Cela signifie que les images de « chatons mignons » ne font pas partie du langage LinkedIn [même si j’en suis moi-même adepte].
Si ton « client idéal » est sur ce réseau, je t’encourage vivement à te créer un profil.

Attention : photo de compte véritablement professionnelle [les vacances et le bronzage ça ne compte pas], messages sérieux et implications dans les posts de tes relations.

Tu peux aussi y établir un profil pour ta société.
Néanmoins il est préférable d’avoir une grosse entreprise pour mieux le faire connaître. Le but est d’être plusieurs pour amener les gens à aller voir la société en question.

La portée organique de LinkedIn est quand même assez restreinte.
On doit entretenir des relations sociales avec la personne avant de pouvoir toucher son cercle.
La règle est que si tu connais untel, alors tu seras plus susceptible d’aborder un de ses proches.

Malheureusement, au bout d’un moment, tu reçois beaucoup de propositions d’individus qui n’ont rien à voir avec ton business. Ils désirent te faire placer ton argent, changer d’assurance…
Commercialement, c’est un réseau très puissant à condition de ne pas tomber dans l’automatisation à outrance.

Sur LinkedIn, toujours personnaliser ton message de mise en relation.
Étudie un minimum la personne à qui tu veux t’adresser.
C’est vraiment ce qui m’ennuie le plus dans ce réseau : le nombre de « contact » qui utilisent des bots pour t’envoyer des messages de connexion.

LinkedIn encourage et récompense les gens qui publient régulièrement.

Ce réseau a créé un Social Selling Index

Tu peux obtenir ton score par ici : https://www.linkedin.com/sales/login

Social Selling Index - LinkedIn

Les autres réseaux sociaux le font aussi, ils te classent en fonction de ce que tu publies et des réactions suscitées… mais ils le gardent pour leur cher algorithme.

Engranger des relations avec les relations de tes relations afin de grandir et faire grossir ton reach.

Attention toutefois quand tu utilises des hashtags : sur LinkedIn tu ne peux en positionner que trois dans chaque post. N’en met pas plus, tu pourrais être pénalisé. Et résumer ta publication avec seulement trois # est une gymnastique de l’esprit.

Sur LinkedIn tu n’es visible que par tes relations et les relations de tes relations. Par contre quand tu participes à une discussion tu peux être identifié par plus de monde.
Comme sur Instagram il faudra être présent régulièrement soit par des publications, soit par des commentaires.

Tous ces réseaux sociaux te font grimper en notoriété.

Tous ces réseaux sociaux te donnent une sorte de score qui va dépendre de tes likes, de tes partages… mais aussi des émoticônes et commentaires laissés sous tes posts.

Sur Facebook et Instagram, c’est beaucoup plus compliqué de savoir ce que tu vaux et donc de comprendre comment tu seras perçu.

Ne pas oublier que seuls ses réseaux sociaux sont maîtres de ce que tu publies et de ce que tu ne peux pas montrer.
À partir du moment où tu es enfreint de règles, tu peux être banni et ainsi perdre tous tes contacts.

C’est ce qui arrive à quelques gourous. Ils se font expulser des plateformes sociales pour ne pas respecter les règles, pour avoir été trop signalés…
Le réseau social a le droit de t’exclure ou d’enlever ce que tu as publié dessus.

Pour rappel, Trump s’était fait bannir de Twitter.
Même si ça a sollicité l’indignation de nos politiques [qui ne connaissent vraiment rien là-dedans], Twitter, comme Facebook ou LinkedIn sont des entreprises privées.
C’est donc elles qui imposent leurs règles.

Garder le controle de son image

Les avantages du site Web.

Effectivement quand tu débutes « un site Web coûte cher ».
« C’est compliqué »… à bon ?
« je suis nulle en technique »

C’est ce que j’entends dire partout.

Et pourtant il n’a jamais été aussi simple de créer son site web.

Les éditeurs WYSIWIG sont désormais la norme
[What You See Is What You Get : ce que tu vois est ce que tu obtiens]
Tu peux monter ton site web directement sur ta page et le voir comme vont le découvrir les internautes.

Le site web est actuellement le seul moyen sur Internet de garder la maîtrise de ce que tu dis et des données de tes clients.

Il t’appartient complètement [a moins d’enfreindre véritablement les règles de l’état dans lequel tu te trouves, mais là faut vraiment le vouloir]
En France nous ne sommes pas dans un état totalitaire et donc nous pouvons encore dire ce que nous voulons, ça s’appelle la liberté d’expression.

Le site Web va te permettre de ramasser des données et de rester en contact avec tes clients.
C’est toi le maître.

Fini la dictature de Facebook, LinkedIn ou autres…

C’est le grand avantage par rapport aux réseaux sociaux : ces données-là seront toujours à toi. Là où les réseaux sociaux les gardent jalousement pour eux [et les utilisent pleinement]

Faire réaliser son site web c’est cher.
Oui… et non.

Avant on faisait payer les sites au nombre de pages éditées.
Il fallait coder chaque paye, c’était long.

Aujourd’hui le prix est plus en rapport à la technologie employée, aux actions que l’ont souhaite, à la création de texte ou non, les images, de la vidéo…
Chaque site est particulier, donc chaque site a un coût différent.

Suivant ce que tu veux mettre dedans, tu es censé avoir un tarif en adéquation.
Ce qui n’est pas toujours le cas chez mes confrères.
Tu peux trouver du site pas cher, de l’étudiant qui cherche à se vendre et qui aura disparu de la circulation quand tu auras un souci.
Au site TRÈS onéreux de la société qui a un développeur front end, un back end, un UX designer, avec un SEO manager… bref, tout plein de métiers différents pour apporter un maximum à ta visibilité.

Mais pour commencer, généralement mes clients ont besoin d’un site simple, qu’ils peuvent transformer eux-mêmes. Oui, car la première mouture est rarement la bonne.

« On va modifier les textes… ha et puis cette image n’est pas top… je mettrais bien une page en plus, non ? »
C’est pourquoi je propose la réalisation d’un site ET l’accès à une formation gratuite pour devenir indépendant sur la plupart des aspects créatifs.

Augmente la visibilité de ton entreprise

« Je me sens nulle en informatique, alors comment réaliser mon propre site web sous WordPres ? »

Non, aujourd’hui la technique n’est plus un frein à la création de son site web.

La plupart des hébergeurs ont fait des progrès énormes et s’adressent aux « nuls en informatique ».

Souvent on trouve un hébergement avec un WordPress déjà installé dessus.
J’ai testé OVH, O2Switch, 2 solutions françaises.
Et je suis en train de m’essayer à Infomaniak, société suisse qui est encore plus facile d’accès, car ils incluent dans leur hébergement le theme Divi, un Builder ultra très souple et ultra complet. [Builder : constructeur de pages]
D’ailleurs je t’en parle par là Accompagnement à la création de site web sous WordPress, comme un pro.

Comment exploiter ton site web ?

Un site web c’est bien, mais comment le faire vivre et toucher mes clients ?

De nombreuses manières de garder le contact avec tes acheteurs existent :

1/ le blog comme ici où je vise les entrepreneurs

Un blog, ça ne prend pas tant de temps que ça.
Ça découle beaucoup de ton niveau d’exigence.
Moi par exemple j’essaie un minimum de bien me référencer sur des mots-clés et de publier régulièrement.
Mais je connais des amis qui font plus cours, et attirent beaucoup de monde quand même.
Tout dépend là aussi de ton positionnement et de ton persona marketing.

2/ les autorépondeurs pour garder le contact [et tes données clients].

Lors de la création d’un site web, je conseille toujours de prendre un logiciel pour expédier des mailings.
Avec ton application d’envoi [Entourage, Thunderbird, Gmail…] tu peux expédier à 10 adresses max avant de passer pour un spammeur.
Du coup, dès que tu dépasses 10 contacts, soit tu fais 150 mails différents, soit tu utilises un autorépondeur.

Acrive campaign, MailPoet, Mailchimp qui autorise 2000 contacts gratuits au début, ou SG Autorépondeur en français et qui gère même les SMS… il y en a beaucoup d’autres.

Ça te permet d’adresser un courriel à plus de 1000 personnes à la fois, mais aussi d’en programmer l’envoi. Très pratique.

Deuxièmes GROS avantages : tu conserves le contact avec tes clients et tu protèges leur mail.
Si tu n’échanges avec eux que par réseaux sociaux, le jour où tu as un problème tu ne peux plus les joindre.
Alors que là tu gardes le contrôle.

3/ Tu es l’unique maître à bord, tu gères ton site web comme tu l’entends.

Tu es le seul à administrer ton site.
Celui qui détermine quoi mettre dedans.
Personne pour t’empêcher de t’exprimer.
Et tu peux partager sur toutes les plateformes les textes et images que tu veux.
Ton opinion n’est plus bridée.

4/ tu gères ton référencement Google et tes mots clés.

Tu peux décider de n’attirer que ceux qui t’intéressent.
Avec des mots-clés très ciblés, ton SEO n’attirera à toi que des personnes intéressées par ton offre
Découvrir les articles à ce sujet :

> Comment créer une liste de mots-clés pertinente pour ton site web ?

> 5 astuces de référencement à utiliser immédiatement pour ton site Web

Tu veux en savoir plus sur comment créer son site web tout seul et en garder la maîtrise ?

Je t’explique tout ici.

Accompagnement Site Web

Télécharges ton guide gratuit juste endonnant ton mail ci-dessous.

Quel est le meilleur moyen de lancer ta société : arrête de penser et agis !

Quel est le meilleur moyen de lancer ta société : arrête de penser et agis !

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

Mindest d’entrepreneur : le pouvoir de la pratique face a la pensée.

Nous poursuivons tous des objectifs que nous voulons atteindre dans notre vie.
On peut souhaiter apprendre une nouvelle langue, manger plus sainement, perdre du poids ou lancer sa société.

On voit fréquemment l’écart entre notre situation actuelle et celle que l’on voudrait obtenir.
Et on s’imagine souvent que c’est un manque de connaissances.

C’est pourquoi on va lire des articles, acheter des formations, des livres qui vont nous parler de ce que l’on désire devenir.
Nous supposons que si nous connaissions la meilleure stratégie, ce sera plus facile de décrocher de meilleurs résultats. Et nous assimilons un meilleur résultat à de nouveaux savoirs.

Ce que je réalise cependant c’est que de nouvelles connaissances n’entraînent pas forcément de meilleures situations. En fait apprendre quelque chose peut aussi être une perte de temps si ton but est de progresser.

Dans son livre « the practicing mind » (l’esprit pratique) Thomas Sterner explique la différence qu’il voit entre la pratique et l’apprentissage.

« Lorsque nous pratiquons quelque chose,
nous sommes impliqués dans la répétition délibérée d’un processus avec l’intention d’atteindre un objectif spécifique.
Les mots “délibéré” et “intentions” sont essentiels ici,
car ils définissent la différence entre pratiquer activement
quelque chose et l’apprendre passivement. »

Pour nous, comprendre ou mettre en pratique quelque chose de nouveau est perçue comme similaire. Mais Thomas Sterner démontre que la compréhension ou la répétition d’un processus ne mène pas au même point.

Penser ou agir : deux méthodes qui donnent des résultats profondément opposés.

Disons que mon but est de devenir plus dynamique, plus sportive. Je peux chercher de nombreux bouquins ou directives sur la toile. On en a à foison.
Néanmoins si je ne passe pas à l’entraînement je ne serai jamais plus endurante et prête à gravir des sommets.
La pratique va me permettre d’acquérir la musculation nécessaire.

Si mon objectif est de développer ma société, je peux trouver des dizaines d’articles ou de livres qui vont me donner des indications :

  • les habitudes des gens qui réussissent
  • les meilleurs morning routine
  • comment lancer son entreprise sans prise de tête

Tous ces articles, vidéo, bouquins me font rêver… mais vont-ils véritablement m’apprendre à me lancer ?

Tout cela ne va pas me faire passer à l’action
Tout cela ne va pas m’aider à lancer concrètement ma société.

J’en saurai plus sur mes mentors ou sur les personnes qui réussissent, mais cela ne s’appliquera peut-être pas à moi.

Si ton objectif est d’écrire un livre, tu peux regarder « la grande librairie » toutes les semaines. Néanmoins, Stéphane King s’enferme dans son bureau tous les matins et ne ressort que lorsqu’il a rédigé cinq ou six pages.
Un immense auteur comme lui passe ses matinées à pondre son futur best-seller.

C’est une habitude qu’il a établie.
C’est un process qu’il a mis en place.

Ta façon de devenir auteur va dépendre du temps que tu vas utiliser à écrire et aussi à publier.
La lecture, le visionnage… créent des connaissances, mais reste assez passif.

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net

La pratique active amène des compétences.

Examinons trois autres raisons de privilégier l’apprentissage actif à la connaissance passive.

Si tu veux agir, va voir par là.

1/ L’accumulation de savoirs peut cacher la procrastination.

Dans de nombreux cas, les idées que nous piochons à droite à gauche sont un moyen détourner d’éviter d’aller vers ses objectifs. Nous les disons importants pour nous, mais nous préférons amasser de la connaissance dessus.

Et pour la question d’une langue étrangère, comment passer à l’action ?
On peut cumuler tous les dictionnaires et les livres. Ce n’est pas pour autant qu’on la parlera.
On voit bien que la plupart des sociétés qui aujourd’hui proposent d’apprendre un nouveau langage vont le faire via des applications qui nous forcent à pratiquer : discussion avec son smartphone, quizz à remplir…
Et nous recevons des rappels pour passer à l’action. Ils espèrent nous emmener le plus loin possible dans la réalisation concrète de notre but.
Néanmoins, si on n’en fait pas une habitude, au bout d’une semaine, un mois, on arrête les efforts.

On perd aussi beaucoup de temps à vouloir trouver la meilleure méthode au monde.

Nous commettons une erreur : être en mouvement. Cela nous donne l’impression d’avancer alors que nous ne faisons que tourner en rond.
Passons à l’action.
Cherche le must, lire tous les blogs sur le sujet… cela n’est-il pas une forme de procrastination ? Repousser pour quand « on saura tout » ?

2/ la pratique est un apprentissage, mais l’apprentissage n’est pas nécessairement réalisable et concret.

L’accumulation de connaissances n’est pas toujours très pratico-pratique. Bien que l’on découvre de nouvelles méthodes, on ne passe pas forcément à la phase applicative.
L’approche active est l’une des meilleures formes de pédagogie. En effet quand nous commettons des erreurs nous les retenons plus facilement que si on nous les avait dictées.
Je me souviens très bien comment j’ai perdu toute une vidéo de podcast lors de mes premiers montages.
« Ça me servira de leçon » et effectivement je me rappelle quelle est la manipulation à ne surtout pas faire.
La pratique va donc renforcer mes connaissances.

Tu peux regarder des Youtubeurs ou potasser un super livre sur le sujet ça demeurera des connaissances improductives.
Lance-toi réellement sinon, tout ce que tu as consulté ne sera te pas utile.

On a déjà tous lu un article ou vu une vidéo sur une catastrophe naturelle si derrière on ne passe pas à l’action en envoyant un don ça subsiste une intention, ça reste improductif.

3/ la pratique permet de concentrer notre énergie sur le processus.

« Le progrès est le résultat naturel de la concentration sur le processus de toute action »
Thomas Steiner

Notre vie actuelle est la conséquence de nos habitudes et de nos croyances (éducatives, religieuses…).
Si tu refais toujours les mêmes choses ne t’attends pas à un résultat différent.

Va voir le Guide de l’entrepreneur organisé :

Les gens pensent que se concentrer signifie dire oui aux choses sur lesquelles vous devez vous concentrer.
Mais  a n’est pas du tout ce que cela signifie.
Cela signifie dire non aux centaines d’autres bonnes id es qu’il y a.
Il faut choisir avec soin.

Steve Jobs

Augmente ta visibilité sur Google : prends un RDV gratuit ici

Lorsqu’on se concentre sur l’adoption de meilleurs comportements jour après jour, le progrès est continu et ta conclusion logique.

Plutôt que de te forcer à travailler huit heures d’affilée sur un projet qui est long, pourquoi ne pas le diviser en petites étapes que tu feras sur plusieurs journées ?

1/ faire paraître moins imposant un sujet et donc le rendre plus facile à réaliser

2/ concevoir une habitude qui va pouvoir se répéter, se mettre dans l’ambiance plus rapidement.

3/ à force de pratiquer, tu créeras un process pour aller de plus en plus vite.

Par exemple un Podcast (son + vidéo) me prenait plus d’une journée. Maintenant entre l’écriture, l’enregistrement, le montage et la diffusion j’arrive à ne dépasser 4 heures.
Et je pense que le résultat est bien meilleur que ce que je produisais au tout début, non ?

Répéter les actions est une façon plus qu’évidente de réussir.

Un Tennisman va renvoyer la balle des millions de fois avant de devenir le roi de Rolland Garos. Atteindre le geste parfait nécessite des heures d’entraînement.
Reproduire le même geste, avec la même force…

Autant c’est quelque chose qui nous paraît naturel pour les métiers manuels, autant on ne l’applique pas systématiquement pour les professions dites «  intellectuelles ». Pourtant la mise en pratique est la meilleure moyen d’arriver à ses fins.

L’apprentissage passif est-il donc inutile ?

Bien sûr que non étudier pour le plaisir de comprendre est toujours intéressant. De plus l’absorption de nouvelles informations va nous aider à prendre des décisions plus rapidement par la suite.
Lire des livres, des blogs, parcourir des vidéos est toujours profitable.

Par contre, passer à l’action nous fera grandir.
Nous nous cachons souvent derrière notre manque de connaissances pour ne pas agir. C’est notre meilleure excuse pour retarder un choix, repousser notre décision.
Or plus on passe du temps à réaliser les choses plus on apprend sur la façon de gérer sa société.

Fait,
agis,
passe à l’action,
la perfection n’est pas de ce monde (ou plutôt si 😉

Tu veux plus d’infos comme celle-ci ?
Directement dans ta boite mail ?
👉 inscris-toi ici 👈

Reçois les meilleures infos sur le web et les réseaux sociaux

Les Emails

Exclusifs

Reçois les meilleures infos WEB & RÉSEAUX SOCIAUX directement dans ta boite mails !

Fais connaitre et reconnaitre ta société.

Srtictement réservés aux inscrits

Félicitations ! Tu vas bientôt recevoir ton premier email.

Pin It on Pinterest

Share This