Où trouver des images pour ton site et tes réseaux sociaux (utilisables gratuitement et sans procès)

Où trouver des images pour ton site et tes réseaux sociaux (utilisables gratuitement et sans procès)

Où trouver les visuels parfaits pour ton site Web ?

Tu le sais, l’image a plus d’impact que les mots. Elle atteint le cerveau beaucoup plus rapidement

(voir cet article sur le pouvoir des images sur les réseaux sociaux).

Un visuel va te procurer des émotions que les textes mettront plus de temps à déclencher.

C’est pourquoi dénicher les bonnes images pour ton site Web ou tes publications sur les réseaux sociaux est indispensable.

Commençons par parler du droit d’auteur. Ensuite nous verrons plus de 15 façons de trouver des images libres de droit.

 

Qu’est-ce que le droit d’auteur ?

Chaque visuel que tu vois (sur Internet) appartient à un propriétaire, quelqu’un qui a déclenché l’appareil photo, bougé sa souris, créé l’illustration…
C’est l’auteur du visuel.

Que ce soit un graphique, une BD ou une photo… Quelqu’un a réalisé cette image. Les lois sur le droit d’auteur dis alors d’un visuel « tous droits réservés », ce qui signifie, non utilisable sans autorisation.

Le droit d’auteur, c’est la permission d’employer et/ou de reproduire et/ou de modifier ce visuel, avec l’accord de son créateur.

Toute photo que tu utilises sur ton site doit être “libérée de ses droits” ou en licence gratuite (creative commons)

Tous les clichés sur le net appartiennent donc à quelqu’un.
Il est strictement interdit de publier une photo qu’on a dénichée sur un site, sans vérifier les droits d’auteur.

La cour de justice de l’Union européenne a rappelé dans un arrêté qui date du 7 août 2018 que l’utilisation de photos trouvées sur Internet était réglementée.
Dans cette affaire un photographe professionnel avait donné l’autorisation à un site de voyage en ligne de recourir à ses photos.
Une écolière avait alors emprunté, sans permission, les photos du site de voyage pour un exposé.
Le problème est survenu quand ladite photos s’st retrouvée publiée sur le site de son école.
Le photographe ayant repéré l’image a engagé des poursuites contre l’école. Il voulait faire interdire l’usage et la copie de son cliché.
Étant l’auteur de cette image, il possède les droits de diffusion et d’exploitation.
La Cour de justice européenne lui a donné raison.

Il est tout à fait illégal de reproduire ou d’utiliser une photo récupérée sur Internet sans l’autorisation de son auteur.

Le fait que le photographe ait donné son accord pour que son image soit utilisée par un site ne veut pas dire qu’il puisse être exploité ailleurs sur le net.

La mise à disposition d’un visuel à un nouveau public nécessite à chaque fois une demande d’autorisation auprès du créateur.
Attention les voleurs de clichés risque une amende allant jusqu’à 300 000 € et 23 ans d’emprisonnement. (Code de la propriété intellectuelle article L335-2)

En France nous sommes un pays qui respectons énormément le droit d’auteur et le droit à l’image.

Imagine que quelqu’un aille sur ton mur Facebook, te pique tes photos et aille faire une publicité, sans te demander ton avis ?
Que cette personne l’exploite pour un parti politique contre lequel tu te bas ?
Sans loi, il pourrait même utiliser des photos qui te représentent.
C’est pour ça que chaque visuel sur Internet a un droit spécifique.

 

Quel réseau choisir pour le business - Pinterest

utiliser les images de Pinterest pour un usage strictement privé

Attention à Pinterest et autres agrégateurs d’images

Pinterest est un site Web américain qui mélange les concepts de réseau social et de partage de photographies.
C’est beau et on y retrouve plein de visuels attrayants.

Mais, c’est surtout un endroit où les gens montrent leurs créations… voir même des visuels qui ne leur appartiennent pas.
Conseil : ne pique jamais d’images sur Pinterest, tu risques de le regretter plus tard, comme cette malheureuse écolière.

Où trouver des visuels à utiliser sans crainte ?

Heureusement de nombreuses solutions existent pour trouver les images adéquates.
Aujourd’hui on va voir plus de 15 façons de trouver des images gratuitement et utilisables.

 

La méthode la plus simple : Google est ton ami.

Tout d’abord Google te permet de chercher des images libres de droits sur Internet.
https://www.google.fr/advanced_image_search

Ou trouver des images libres de droits sur internet - google image
Google Search te permet de trier tes images de recherche

Tout d’abord Google te permet de chercher des images libres de droits sur Internet. (clic sur l’image ci-dessus pour y accéder directement)

Beaucoup d’autres moteurs de recherche le permettent aussi.

  • Tu vas dans la catégorie image.
  • Tu tapes ta recherche.
  • Et sur Qwant tu as un onglet « toute licence » qui est apparaît
  • Tu as le choix entre tous c’est-à-dire des licences payantes et gratuites.
  • Tu as des licences d’image qui sont dans le domaine public c’est-à-dire que celle que tout le monde peut utiliser. C’est notamment celle qu’on trouve dans les Wikipédia et compagnie.
  • Ensuite tu as ce qu’on appelle le sans but commercial c’est-à-dire que si tu es une organisation ou une association et que derrière tu ne fais rien vendre sur ton site tu as le droit de reproduire ou de partager ces images. Pas question de t’en servir pour une publicité.
  • Arrive ensuite « reproduction partage et modification son but commercial ».
  • Tu as en plus le droit de modifier l’image c’est-à-dire que tu peux la tourner horizontalement verticalement rajouter du texte… Mais toujours sans but commercial donc interdiction de vendre quoi que ce soit avec ces visuels là.
  • Ensuite tu as « reproduction et partage » et un autre qui est » reproduction partage et modification ». Ces deux catégories de licence vont te permettre d’exploiter des visuels.

Attention toutefois, elles ont été déclarées sur leur site respectif par son auteur. Mais elles appartiennent peut-être à quelqu’un d’autre, car une personne malveillante les aura récupérés ailleurs.
Nul n’est censé ignorer la loi.
Google et autres moteurs de recherche ne sont pas garants du droit d’auteur.

Dans cette configuration-là, je te conseille toujours de ne prendre que les images du domaine public.
OK elles sont parfois un peu vieilles.
Wikipédia utilise uniquement des images du « domaine public »
Ça se remarque surtout avec certaines stars. La plupart de leurs portraits ont été pris par des professionnels qui ne partagent pas leurs images. Du coup, Wiki à recours à de vieilles photos, tombées dans le domaine public.

Ou trouver des images libres de droits sur internet - licences

 

Comment être sûr d’avoir des visuels utilisables librement sur ton site Web ou dans tes posts ?

Il existe ce qu’on appelle des banques d’images.
Il y a les versions payantes qui procurent des visuels très récents.
Et il y a des banques d’images gratuites.
La plupart du temps elles ne coûtent rien, mais demandent en échange à ce que leur nom soit notifié quelque part.
Je te conseille de les mettre dans les mentions légales ou dans la légende de tes photos.

Je te présente ci-dessous une liste de sites de banques d’images qui feront ton bonheur.

Mon chouchou : Canva

Tu peux récupérer des photos, mais surtout les mettre directement dans le bon format pour tes posts.
Tu peux aussi faire des montages, rajouter des textes, faire des bannières.
Ce n’est pas une banque d’images comme celles qui vont suivre.

Ou trouver des images libres de droits sur internet - canva
Canva te permets de trouver des photographies, illustration.. et même des gif.

Mon deuxième chouchou c’est Freepik

Il comporte énormément de ressources graphiques que ce soit en Photos, en vectoriel, pour un usage de pictogrammes ou des icônes.
Voir même des Photoshop modifiables.
C’est environ 200 000 photographies gratuites.

Deux bémols toutefois :

  1. Les clichés sont très gros (Mega octets) et ont besoin d’être redimensionnés pour les utiliser de manière légère sur un site Web.
  2. il est jumelé avec un site de banque d’images payantes. Donc quand tu cherches un visuel, regarde les grosses images, car les petites t’envoient directement sur le site partenaire.
Ou trouver des images libres de droits sur internet - freepik

Tu peux aussi trouver des photos gratuites de haute qualité chez Pixabay

Toutes les photographies sont libres de droits et ouvertes à une utilisation commerciale.
Là aussi tu as la possibilité d’accéder à des photos, des illustrations et même quelques vidéos.
Il est apparié à une banque d’images payantes.
Attention, la recherche se fait en langue anglaise (google traduction est ton ami).

Ou trouver des images libres de droits sur internet - pixabay

Unsplash est une bonne solution pour trouver des photographies

La recherche se fait en anglais.
Aujourd’hui c’est un site très prisé par les start-ups et des gens qui travaillent sur le Web.

Ou trouver des images libres de droits sur internet - unsplash

Un site d’un photographe que j’aime beaucoup : Picjumbo

Il offre beaucoup de photos intéressantes pour les paysages ou les personnages.
La qualité est très léchée, très pro avec de belles lumières.
Ce sont des clichés d’un seul photographe, du coup le design s’en ressent.
Moi j’aime bien. Il est lui aussi associé à un site payant.

Ou trouver des images libres de droits sur internet - picjumbo

Tu peux aussi aller trouver des photos libres de droits par ici :

Je te mets dessous une liste d’autres sites.
Je ne les ai pas tous se testés.
J’ai mes petits chouchous et je trouve tout ce que je veux au-dessus.
Je te conseille d’ailleurs de trouver l’ambiance qui te plaît et de rester sur un ou deux sites maximum.

Image vintage tombées dans le domaine public : https://publicdomainarchive.com/

Photos gratuites chez Pexel : https://www.pexels.com/fr-fr/

Free image Bank : https://en.freejpg.com.ar/?changelang=en

FreeImages : Explorez notre collection de plus de 300 000 images libres de droits et photos gratuites : https://www.freeimages.com/fr

Free Stock Photos, Images, and Vectors : https://www.stockvault.net/

LibreShot :  Stock Images For Commercial Use : https://libreshot.com/

Picography – Gorgeous Free Photos : https://picography.co/

 

Si tu en trouve d’autres intéressantes, envoi-moi le lien par ici.

Si tu veux savoir quel type d’image pour quel réseau social, c’est par ici :

Pourquoi les images sont si importantes pour les réseaux sociaux ?

Les aléas marketing de Febreze : ou comment sortir un produit sans avoir écouté son client ?

Les aléas marketing de Febreze : ou comment sortir un produit sans avoir écouté son client ?

Mauvais ciblage chez Fébrèze©

Tu sais, le “sens bon” en bouteille qui élimine toutes les mauvaises odeurs… ça c’est comme on le connait aujourd’hui. Mais je vais te raconter son lancement.

Comme quoi lancer quelque chose de nouveau, c’est pas si simple.

L’histoire d’un lancement loupé

En 1996, Procter & Gamble lance Febreze.

Le premier désodorisant qui est une véritable révolution scientifique à l’époque.

D’après les gars du marketing, Febreze réponds à un problème simple : éliminer les mauvaises odeurs.

Procter & Gamble lance une énorme campagne de pub ciblant ce problème :

  •  « Les toilettes sentent mauvais après un passage ? Febreze supprime l’odeur. »
  •  « Votre maison sent mauvais à cause de vos animaux de compagnie ? Febreze supprime l’odeur. »
  •  « La chambre de vos gamins sent les vestiaires ? Febreze est la solution ! »
  •  etc.

Sauf que… 3 mois après, les ventes n’atteignent pas le succès escompté. Un début de panique secoue P&G. Beaucoup de dépense pour peu de rentrée.

Que faire quand on se trompe de cible ?

Un cadre décide alors de distribuer des échantillons gratuits, histoire d’accrocher le client. Logiquement ça devrait fonctionner, c’est gratuit.

Sauf que… re bide.

Personne ne se précipite dessus, ceux qui l’ont pris ne l’utilise pas, …

Febreze est à 2 doigts de disparaître.

L’équipe marketing demande une nouvelle chance. Elle va aller à la rencontre des clients, et enquêter sur l’utilisation de ce produit.

L’étude du client, ses attentes, ses besoins sont primordiaux

C’est comme ça qu’ils débarquent chez une cliente qui a reçu un échantillon gratuit. Elle a 9 chats à la maison et correspond donc parfaitement à la clientèle ciblée. Une fois chez elle, l’odeur est intenable. Si vous avez un seul chat vous pouvez comprendre que 9… ça dégage les naseaux.

Les marketeux ne comprennent pas : pourquoi n’utilise-t-elle pas Febreze pour dissiper cette odeur. Elle ne la dérange pas ?

Sa réponse : quelle odeur ?

OUPS

Cette femme est tellement habituée à ses chats, que l’odeur ne la dérange pas.

Pourquoi achèterait-elle une solution si elle n’a pas de problème ?

Hors, la règle d’or de la vente c’est de répondre à un besoin.

S’il n’y a pas de besoin, pas de vente.

Et là l’équipe marketing comprends son erreur.

Pour vérifier ils vont lancer des grands sondages. Et dans 80 % des cas le client ne pense pas que ça sent mauvais chez lui.

Depuis le début P&G lance de grandes publicité sur un problème totalement ignoré du client final… et que personne ne reconnait.

Au cours de cette grande enquête, les réponses d’une cliente vont leur être essentielles : elle utilise le produit quotidiennement.

L’équipe marketing lui pose alors un tas de questions, et va même jusqu’à la filmer pour savoir POURQUOI et COMMENT elle utilise Febreze.

Ils ont découvert que cette cliente l’utilisait toujours en souriant et au même moment de la journée : juste après avoir rangé une chambre.

Cette cliente a pris pour habitude de “pschitter” du Febreze juste après avoir fait le ménage et rangé une chambre. Ça lui donnait un sentiment de satisfaction tel qu’elle en souriait.

Tant que l’odeur /non-odeur/ de Febreze n’est pas dans cette chambre, la cliente aura l’impression que son ménage n’est pas fini. Alors qu’une fois sa tâche accomplie, finalisée avec le pschitt, elle sourie.

La team marketing comprennent enfin leur erreur.

Depuis le début ils essaient de le vendre pour cacher les mauvaises odeurs, alors qu’en fait Febreze devrait être vendu comme une habitude simple qui est la touche finale à tout rangement. Cela donne un sentiment d’accomplissement et de propreté.

 

Changer sa vision des choses en écoutant son client

Depuis Febreze est un produit phare de P&G.
Il s’en vend pour 1 milliard de $ par an.
Ce produit est devenu une habitude essentielle pour certaine personne.

 

Quelles leçons en tirer de cette erreur marketing ?

1/ Même si TA solution proposée te semble parfaite, il te faudra trouver le bon angle de communication… pour que ton client y trouve son compte.

2/ Une cible (persona en marketing) n’est pas forcément consciente de son problème… donc ne cherche pas de solution, ou pas CE TYPE de solution

3/ Une solution peut être utilisée pour autre chose que ce en quoi tu l’avais prévu.

Texte inspiré par « Le pouvoir des habitudes » de Charles Duhig

Vous pouvez retrouver d’autres histoires comme celle-la sur ma chaine Youtube : Pause Marketing et Développement

Pin It on Pinterest