Quel est le meilleur moyen de lancer ta société : arrête de penser et agis !

Quel est le meilleur moyen de lancer ta société : arrête de penser et agis !

Mindest d’entrepreneur : le pouvoir de la pratique face a la pensée.

Nous poursuivons tous des objectifs que nous voulons atteindre dans notre vie. Il peut souhaiter apprendre une nouvelle langue, manger plus sainement, perdre du poids ou de lancer sa société.

On voit fréquemment l’écart entre notre situation actuelle et celle que l’on voudrait obtenir.
Et on s’imagine souvent que c’est un manque de connaissances.

C’est pourquoi on va lire des articles, acheter des formations, des livres qui vont nous parler de ce que l’on désire devenir.
Nous supposons que si nous connaissions la meilleure stratégie, ce sera plus facile de décrocher de meilleurs résultats. Et nous assimilons un meilleur résultat à de nouveaux savoirs.

Ce que je réalise cependant c’est que de nouvelles connaissances n’entraînent pas forcément de meilleures situations. En fait apprendre quelque chose peut aussi être une perte de temps si ton but est de progresser.

Dans son livre « the practicing mind » (l’esprit pratique) Thomas Sterner explique la différence qu’il voit entre la pratique et l’apprentissage.

« Lorsque nous pratiquons quelque chose,
nous sommes impliqués dans la répétition délibérée d’un processus avec l’intention d’atteindre un objectif spécifique.
Les mots “délibéré” et “intentions” sont essentiels ici,
car ils définissent la différence entre pratiquer activement
quelque chose et l’apprendre passivement. »

Pour nous, comprendre ou mettre en pratique quelque chose de nouveau est perçue comme similaire. Mais Thomas Sterner démontre que la compréhension ou la répétition d’un processus ne mène pas au même point.

Penser ou agir : deux méthodes qui donnent des résultats profondément opposés.

Disons que mon but est de devenir plus dynamique, plus sportive. Je peux chercher de nombreux bouquins ou directives sur la toile. On en a à foison.
Néanmoins si je ne passe pas à l’entraînement je ne serai jamais plus endurante et prête à gravir des sommets.
La pratique va me permettre d’acquérir la musculation nécessaire.

Si mon objectif est de développer ma société, je peux trouver des dizaines d’articles ou de livres qui vont me donner des indications :

  • les habitudes des gens qui réussissent
  • les meilleurs morning routine
  • comment lancer son entreprise sans prise de tête

Tous ces articles, vidéo, bouquins me font rêver… mais vont-ils véritablement m’apprendre à me lancer ?

Tout cela ne va pas me faire passer à l’action
Tout cela ne va pas m’aider à lancer concrètement ma société.

J’en saurai plus sur mes mentors ou sur les personnes qui réussissent, mais cela ne s’appliquera peut-être pas à moi.

Si ton objectif est d’écrire un livre, tu peux regarder « la grande librairie » toutes les semaines. Néanmoins, Stéphane King s’enferme dans son bureau tous les matins et ne ressort que lorsqu’il a rédigé cinq ou six pages.
Un immense auteur comme lui passe ses matinées à pondre son futur best-seller.

C’est une habitude qu’il a établie.
C’est un process qu’il a mis en place.

Ta façon de devenir auteur va dépendre du temps que tu vas utiliser à écrire et aussi à publier.
La lecture, le visionnage… créent des connaissances, mais reste assez passif.

La pratique active amène des compétences.

Examinons trois autres raisons de privilégier l’apprentissage actif à la connaissance passive.

Si tu veux agir, va voir par là.

1/ L’accumulation de savoirs peut cacher la procrastination.

Dans de nombreux cas, les idées que nous piochons à droite à gauche sont un moyen détourner d’éviter d’aller vers ses objectifs. Nous les disons importants pour nous, mais nous préférons amasser de la connaissance dessus.

Et pour la question d’une langue étrangère, comment passer à l’action ?
On peut cumuler tous les dictionnaires et les livres. Ce n’est pas pour autant qu’on la parlera.
On voit bien que la plupart des sociétés qui aujourd’hui proposent d’apprendre un nouveau langage vont le faire via des applications qui nous forcent à pratiquer : discussion avec son smartphone, quizz à remplir…
Et nous recevons des rappels pour passer à l’action. Ils espèrent nous emmener le plus loin possible dans la réalisation concrète de notre but.
Néanmoins, si on n’en fait pas une habitude, au bout d’une semaine, un mois, on arrête les efforts.

On perd aussi beaucoup de temps à vouloir trouver la meilleure méthode au monde.

Nous commettons une erreur : être en mouvement. Cela nous donne l’impression d’avancer alors que nous ne faisons que tourner en rond.
Passons à l’action.
Cherche le must, lire tous les blogs sur le sujet… cela n’est-il pas une forme de procrastination ? Repousser pour quand « on saura tout » ?

2/ la pratique est un apprentissage, mais l’apprentissage n’est pas nécessairement réalisable et concret.

L’accumulation de connaissances n’est pas toujours très pratico-pratique. Bien que l’on découvre de nouvelles méthodes, on ne passe pas forcément à la phase applicative.
L’approche active est l’une des meilleures formes de pédagogie. En effet quand nous commettons des erreurs nous les retenons plus facilement que si on nous les avait dictées.
Je me souviens très bien comment j’ai perdu toute une vidéo de podcast lors de mes premiers montages.
« Ça me servira de leçon » et effectivement je me rappelle quelle est la manipulation à ne surtout pas faire.
La pratique va donc renforcer mes connaissances.

Tu peux regarder des Youtubeurs ou potasser un super livre sur le sujet ça demeurera des connaissances improductives.
Lance-toi réellement sinon, tout ce que tu as consulté ne sera te pas utile.

On a déjà tous lu un article ou vu une vidéo sur une catastrophe naturelle si derrière on ne passe pas à l’action en envoyant un don ça subsiste une intention, ça reste improductif.

3/ la pratique permet de concentrer notre énergie sur le processus.

« Le progrès est le résultat naturel de la concentration sur le processus de toute action »
Thomas Steiner

Notre vie actuelle est la conséquence de nos habitudes et de nos croyances (éducatives, religieuses…).
Si tu refais toujours les mêmes choses ne t’attends pas à un résultat différent.

Va voir le Guide de l’entrepreneur organisé :

Les gens pensent que se concentrer signifie dire oui aux choses sur lesquelles vous devez vous concentrer.
Mais  a n’est pas du tout ce que cela signifie.
Cela signifie dire non aux centaines d’autres bonnes id es qu’il y a.
Il faut choisir avec soin.

Steve Jobs

Lorsqu’on se concentre sur l’adoption de meilleurs comportements jour après jour, le progrès est continu et ta conclusion logique.

Plutôt que de te forcer à travailler huit heures d’affilée sur un projet qui est long, pourquoi ne pas le diviser en petites étapes que tu feras sur plusieurs journées ?

1/ faire paraître moins imposant un sujet et donc le rendre plus facile à réaliser

2/ concevoir une habitude qui va pouvoir se répéter, se mettre dans l’ambiance plus rapidement.

3/ à force de pratiquer, tu créeras un process pour aller de plus en plus vite.

Par exemple un Podcast (son + vidéo) me prenait plus d’une journée. Maintenant entre l’écriture, l’enregistrement, le montage et la diffusion j’arrive à ne dépasser 4 heures.
Et je pense que le résultat est bien meilleur que ce que je produisais au tout début, non ?

Répéter les actions est une façon plus qu’évidente de réussir.

Un Tennisman va renvoyer la balle des millions de fois avant de devenir le roi de Rolland Garos. Atteindre le geste parfait nécessite des heures d’entraînement.
Reproduire le même geste, avec la même force…

Autant c’est quelque chose qui nous paraît naturel pour les métiers manuels, autant on ne l’applique pas systématiquement pour les professions dites «  intellectuelles ». Pourtant la mise en pratique est la meilleure moyen d’arriver à ses fins.

L’apprentissage passif est-il donc inutile ?

Bien sûr que non étudier pour le plaisir de comprendre est toujours intéressant. De plus l’absorption de nouvelles informations va nous aider à prendre des décisions plus rapidement par la suite.
Lire des livres, des blogs, parcourir des vidéos est toujours profitable.

Par contre, passer à l’action nous fera grandir.
Nous nous cachons souvent derrière notre manque de connaissances pour ne pas agir. C’est notre meilleure excuse pour retarder un choix, repousser notre décision.
Or plus on passe du temps à réaliser les choses plus on apprend sur la façon de gérer sa société.

Fait,
agis,
passe à l’action,
la perfection n’est pas de ce monde (ou plutôt si 😉

 

Pour obtenir des idées utiles sur l’amélioration de ta communication et ton mindset, inscris-toi ci-dessous.

Comment vendre à coup sûr ?

Comment vendre à coup sûr ?

Arrête de vouloir vendre “à tout prix”

👉 Tu supportes les vendeurs par téléphone, qui t’interrompent dans une tâche super importante ?
👉 Tu aimes être harcelé-e par un marchand de tapis ?
👉 Si tu :

  • Passes ton temps à renégocier tes prix ?
  • À courir et relancer tes prospects ?
  • Proposes une baisse pour que ton client signe ?


C’est sûrement que tu as, comme moi, l’âme d’un “sauveur”. Tu penses que ton produit/service est indispensable pour vivre mieux ?
Mais est-ce que ton client le sait ?

On va voir pourquoi tu t’adresses à un MAUVAIS prospect

et comment faire pour trouver les BONS clients.
On va parler d’Eugène Schwartz -pape du marketing- et de sa typologie de client.

  • Qui aller chercher ?
  • Qui laisser tranquille ?


Pendant des années, j’ai moi-même couru après les MAUVAIS clients, je sais bien ce que ça fait, et l’énergie dépensée, et le moral à zéro, et… pas de rentrée d’argent comme espérée.

Je te donne des trucs pour laisser venir à toi les BONS CLIENTS


Voici les 5 typologies de clients d’après Eugène Schwartz.
Arrêtes de vendre, présentes toi et laisse venir ton client idéal.

À tout de suite dans ce 11ᵉ épisode de Pause Marketing et Développement :

Bonne écoute

Comment arrêter de vouloir être “parfait” ? (procrastination mon amour)

Comment arrêter de vouloir être “parfait” ? (procrastination mon amour)

Comment être parfait et vouloir atteindre à tout prix la perfection ?

Spoiler, je ne voudrais pas te décevoir, mais il est impossible de créer le service, le produit PARFAIT.

Pourquoi avoir postée cette photo 👆 sur mes réseaux sociaux ?

👉 La perfection n’existe pas ?
👉 Faire parler de moi ?
👉 Je suis parfaite dans mon imperfection ?

Un peu des 3 😜

Pendant longtemps j’ai été traumatisée à l’idée d’envoyer en impression un magazine pas lu, relu, revu, re-re-revu… bref, je n’en finissais pas de repousser jusqu’à la dernière limite.
Encore un peu.
Je veux vérifier ça… et puis ça…
Et au final, c’est moi que j’épuisais.

Et puis un jour LA bourde.
Magazine d’une commune, 12000 exemplaires, plusieurs aller-retours de corrections avec une relectrice professionnelle.
Et là, après l’impression bien sûr,
après la distribution en boite aux lettres, bien sûr,
la mairie s’est fait inonder de coup de fil comme quoi il y avait une ÉNOOORME coquille sur la couverture. (il n’y avait pas beaucoup de mail à l’épode)

Oui, le titre, la sur la couverture, le truc le plus gros, le plus visible comportait une faute 😱

Là en plein milieu, sur la toute première page qui s’offre à la vue des lecteurs : inNondations avec 2 “N”.

La honte absolue 😭

Que s’est-il passé ?
Je me suis faites virer ?
Non, tout le monde à bien rigolé (bon mon patron à rigoler jaune quand même).
Ça a fait marrer les habitants, si bien que le maire s’en est resservi dans son discours de début d’année… 3 mois après !

Bref, une longue histoire qui me marque encore plus de 20 ans après.

Pourquoi je te raconte ca ?
Parce qu’aujourd’hui je suis consciente que la perfection n’existe pas.
Peu importe, je vis avec.
Je fais des fautes de frappes et certains ont même décelé des fautes dans mes vignettes Youtube.

Bah ben oui, c’est moi.
Je suis humaine et je fais des erreurs.

Mais c’est aussi comme ça qu’on progresse.
Comme ça qu’on avance aussi.

Cette peur de faire des erreurs m’a souvent empêché de créer, choisir, produire ou même dire des bêtises.
Elle m’a épuisée physiquement et psychologiquement.
Mais je me soigne 😉

Et toi ?
À quel degrés pousses-tu la perfection ?
Jusqu’où ce besoin d’être parfait t’empêche d’avancer ?

J’ai un secret à te révéler :
tu es déjà parfait-e

Tes “aspérités”, comme dit une copine, sont le reflet de ta perfection.
Toutes ces petites choses qui te font, toi, sont parfait.
Et justement, toute tes “imperfections” c’est ce qui te caractérise.

Rien à voir avec le marketing / développement cet article-là ?
Et si…

1/ donne ton avis, quel qu’il soit, tu trouveras des gens avec le même avis, et ces ceux-là qui te suivront et achèteront chez toi. (oui, même sur les réseaux sociaux tu peux l’ouvrir)

2/ c’est tes “imperfections” qui te rendent humain-e et qui te permettent de bosser avec d’autres humains. Comme je l’ai déjà dit, nous sommes à l’ère de “Human to Human”, fini les grands groupes sans saveur qui fait tous le même job. Amène à tes clients ce que TOI tu peux leur donner.

3/ Soit toujours fier-e de ce que tu produis. Soit dans le mouvement, ne te laisse pas paralyser par les mots des autres, les angoisses de perfections ou le besoin de reconnaissances de gens mal placés.

Voilà, aujourd’hui, en ces temps moroses de covid / hiver gris, je voulais juste de rebooster un peu.

Fonce, tu es parfait-e

 

PS : va voir cette vidéo Comment ton perfectionnisme te fait du mal (ou comment passer à l’action ?)

Youpi on est confinés ! (où comment ENFIN lancer son gros projet)

Youpi on est confinés ! (où comment ENFIN lancer son gros projet)

Oui,

bon ok,

c’est peut-être pas un super “Youpi”
mais si on prenait les choses du bon côté et qu’on lançait ENFIN nos projets 🤗

 

En effet,
il ne sert à rien de s’énerver sur ce qu’on ne peut pas contrôler :

  • Le confinement,
  • Ce que les autres font, disent, pensent, expriment, …
  • La situation dans les hôpitaux,

Pour tout cela, on ne peut rien changer.

Alors qu’on pourrait transformer cette période délicate en expérience unique.

Contrairement au premier confinement qui était une découverte,
avec un dé-confinement repoussé de jour en jour,
là on sait d’avance qu’on en aura pour un moment.

On peut le mettre à profit
et ressortir tous ces projets du placard.

Quels sont les 2-3 projets à long terme qui te titillent depuis un moment ?

Ceux sur lesquels tu n’avais jamais pu te donner à fond, parce que tu travaillais toujours dans l’urgence du court terme ?

Une grosse erreur, c’est de passer plus de temps que d’habitude sur Netflix, sur les réseaux sociaux, ou sur le canapé.

L’oisiveté est souvent source de dépression.
Et déprimer chez soi quand, encore en plus, on est enfermé… Il y a mieux comme projet.

Je te propose un plan d’attaque simple.

👉 Commence aujourd’hui, en faisant la liste de ces projets sur papier

👉 Fais ton job en journée, normal.

👉 Quand c’est fini, avances sur l’un de ces projets pendant le reste de la journée.

Ça peut être un projet tout à fait concret, un projet spirituel, …

Moi, par exemple, je vais profiter de ce confinement pour inclure dans ma vie un peu plus d’étirements le matin, à la cool, et de la cohérence cardiaque en journée.
Finaliser un peu plus mes projets.
Refaire du podcast.

Des projets à la pelle… je crois bien que je vais devoir faire un tri 😅

Et toi ?
Quels projets voudrais-tu lancer pendant ce confinement ?

 

PS : dans ce podcast vidéo “Comment tenir ses bonnes résolutions (sans violer sa zone de confort) ?” je te donne plein d’astuces pour te lancer.

Guide l’entrepreneur-e organisé-r (gratuit)

Guide l’entrepreneur-e organisé-r (gratuit)

👉 Tu te sens dépassé ?

👉 Tu n’arrives pas à honorer toutes tes promesses, tes souhaits pour 2021 ?

👉 Tu te lances et ton boulot te prends TOUT ton temps (mais vraiment toute ta vie)

Je te donne ici -GRATUITEMENT- toutes mes astuces pour t’organiser et t’y tenir.

24 pages pour y voir plus clair dans ton organisation, à la semaine, au mois, et même pour organiser tes journées pour ne plus te faire dépasser !

Télécharge ton guide là

Dans ton Guide de l’entrepreneur-e organisé-e

tu trouveras

  • méthode POMODORO et comment la mettre en Application,
  • Fabien Ollicard et son Bullet Journal style
  • Comment ne plus procrastiner
  • trouver sa voie et s’y tenir
  • les 4 piliers d’une vie épanouie
  • Comment Steve Jobs a mené ses projets

et encore beaucoup d’autres choses.

 

Si tu te sens débordés et que tu as besoin d’aide contacte-moi.

 

Ci-dessous quelques extraits

Pomodoro Guide entrepreneur organise
LIRE_Guide entrepreneur organise

Pin It on Pinterest

Share This