À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

Le marketing c’est un mot qui fait peur. C’est truffé d’expressions techniques. Et on imagine souvent, à tort, que c’est réservé aux multinationales. Alors que le marketing répond à ces…
"

Le marketing c’est un mot qui fait peur. Donc encore plus de « growth marketing« 
C’est truffé d’expressions techniques ou d’anglicismes.
Et on imagine souvent, à tort, que c’est réservé aux multinationales alors que les indépendants ont une superbe jeu à tirer là.

Le marketing répond à ces questions simples :

  • Comment se démarquer de tes concurrents ?
  • Comment mettre en place une stratégie de communication efficace ?
  • Comment améliorer l’acquisition de nouveaux clients sur le long terme tout en restant humain ?

Quand j’ai commencé à m’intéresser au marketing je trouvais ça inaccessible, obscur bourré d’anglicismes.
Et l’idée commune veut qu’on pense que ce type de communication sert uniquement pour les grosses sociétés. On visualise une équipe de gens qui réfléchissent toute la journée et remplissent des tableaux. Alors que sincèrement, le marketing c’est une conversation engagée entre un être humain envers un autre humain.

On confond avec la publicité, qui elle, vend du rêve à n’importe qui.

Le vrai problème c’est qu’on imagine le marketing comme une science compliqué fait pour les gros business. On a peur de s’embringuer dans des analyses et de ne pas savoir comment faire. Alors que quand on indépendant on n’a pas beaucoup de chiffres à décortiquer.
On rencontre souvent nos clients en tête-à-tête, on ne les voit pas comme des données. Le marketing nous semble inapproprié pour notre petite structure.

En tant que free-lance j’avais aussi ces croyances.

Et je m’emmêlais les pinceaux avec tous les termes anglo-américains, mais au fur et à mesure j’ai trouvé une réelle efficacité à le pratiquer dans mon petit business à moi.

Il y a notamment la matrice AARRR, idéale à tous niveaux.
Ou encore l’autorépondeur dont je ne peux plus me passer.
Ou même le Branding dont j’ai parlé dans cet épisode
Cela m’apporte énormément tous les jours.
Il y a aussi cette notion d’océan bleu et océan rouge (qu’on verra dans un autre article) fabuleuse façon de savoir comment placer ton offre.

Dans cette interview d’octobre, j’ai eu la chance de discuter avec Mohamed Larbi spécialiste en growth marketing.

Pour nous il a décrypté comment avancer dans ton projet et mieux communiquer.
On a également beaucoup parlé des solutions qui existent, à la portée de tous. Mais surtout on a utilisé beaucoup d’anglicismes.

Et pour une fois l’anglais est notre ami puisque « growth » veut dire grossir, accroître.

Prev 1 of 1 Next
Prev 1 of 1 Next

Google ne peut pas traduire mot à mot ces termes, c’est du « franglais » très mauvais.
C’est pourquoi aujourd’hui j’ai écrit cet article qui te donnera, je l’espère, les explications nécessaires.
J’y ajoute aussi des exemples pour que tu puisses appliquer ces méthodes dans ton business.

Growth marketing ou comment les données vont accroître le nombre de clients et les revenus de ta société.

Le Growth marketing examine à la loupe les statistiques (datas web, réseaux sociaux…) afin d’améliorer tes stratégies de communication.
Le fait de connaître tes taux d’ouverture d’email, taux de rebond sur ton site web ou taux d’engagement sur tes réseaux sociaux (voir les définitions plus bas)… va te permettre de savoir ce qui fait réagir ton prospect.

Comment ton futur client se comporte-t-il face à la solution que tu lui proposes ?

Par exemple, tu es pâtissier.
Tes meilleures « données » sont les ventes que tu réalises chaque jour.
Donc tu vas regarder quels gâteaux s’achètent plus que les autres.
Si tu constates que les pâtisseries au chocolat s’écoulent en plus grand nombre que les autres, tu vas en fabriquer davantage.

Double conséquence :
1/tu plairas à ta clientèle en lui fournissant ce qu’elle veut.
2/ ton volume d’affaires augmentera, car il y aura plus de vente.

D’où l’importance de connaître ses « chiffres » de manière à améliorer la satisfaction des personnes qui se tournent vers toi.

C’est pour cela que dans cet article nous allons passer à la loupe des termes marketing et surtout comprendre comment les appliquer.

Growth marketing pour petites structures : c'est l'histoire d'un pâtissier
Growth marketing pour petites structures : c’est l’histoire d’un pâtissier…

Hack marketing pour hacker le cerveau des consommateurs ?

Dès que tu aides les gens et que tu t’intéresses un peu au marketing, un nombre incalculable de personnes t’envoie des pubs sur les « hacks ».

Comment « hacker » une communauté, « hack marketing pour vendre plus »… comme je l’explique dans ce podcast, ce n’est pas le marketing qui fait vendre, mais comment tu t’en sers. « Les techniques de marketing ne servent à rien pour vendre plus (et ce qu’il faut faire à la place) »

Google traduit ça par « pirater », « tousser sans arrêt » ou même « conduire un taxi. 😱

Le “hack” c’est des raccourcis pour aller plus vite.
Des astuces permettant d’obtenir rapidement des résultats.
OK, mais encore faut-il avoir déjà des clients et une bonne dose de données à utiliser, non ?

Pas vraiment, mettre un rappel de l’anniversaire de tes clients dans ton calendrier est un “hack” pour lui porter de l’attention au bon moment. C’est une gentillesse qui marque et qui ne coûte rien.
Le “hack” marketing le plus efficace du monde 😉

le mariage marketing du siècle : le Growth Hacking

Hack marketing et Growth marketing main dans la main, ça donne du Growth Hacking : “piratage de croissance” d’après google.

Aucun pirate à l’horizon, juste un ensemble de techniques croisées du growth et du Hack, souvent illustré par l’acronyme AARRR

  • Acquisition de clients : comment en trouver de nouveau, les attirer…
  •  Action pour convertir tes prospects en utilisateur de ton offre.
  • Rétention pour maintenir le contact avec tes abonnés : newsletter, articles, post sur les réseaux sociaux…
  • Recommandation, transformer tes clients en ambassadeurs.
  • Revenu pour améliorer encore le cycle AARRR et augmenter tes gains.

Chaque période de ce cycle correspond à une ou plusieurs actions à mener qui engendre la phase suivante… et ainsi de suite.

Femme devant un ordinateur pour augmenter ta visibilité sur le net
Augmente ta visibilité sur le net

Le growth marketing c’est très simple c’est vraiment mesurer quelques étapes pour créer une offre que les gens aiment et recommandent.

Reprenons l’exemple du pâtissier
Pour un maximum de data, il est préférable d’être dans un endroit avec beaucoup de passage. Si tu es à l’angle de deux rues qui sont très vivantes BINGO.
Ensuite le l’exemple AARRR .

Mise en situation :
Dans le chaos de la ville
Tu créés une identité unique différenciante
Tu mets une lumière chaude et accueillante
Tu apportes une âme dans ton quartier
Tu diffuses une bonne odeur de pain chaud et de viennoiseries

Sur ta porte tu utilises aussi des biais cognitifs et biais sociaux pour te faire valoir (prix d’excellence consommateur) (médaille de meilleur ouvrier) (articles de presse vantant tes mérites).

À partir de là tu as donné confiance au chaland pour pousser la porte de ton étal.

Acquisition :

L’expérience client a été travaillée de façon à être irréprochable
Le consommateur entre d’un côté et sort de l’autre
Tes vendeuses présentent bien, gentilles, aiment renseigner et sont accueillantes
Quand le client arrive à la caisse sans trop attendre et en ayant acheté plus que prévu, il a droit à une carte de fidélité.

Rétention :
Tu vas donner au client un pourcentage et/ou des attentions différentes toute l’année
Comme il aime ce genre d’expérience il en parle à ses voisins, amis, famille…

Revenus
La queue et la renommée de ta boulangerie explosent. Tu peux donc recruter pour améliorer le service et commander en plus grosse quantité les matières premières pour réduire les coûts.
Tu peux même créer une baguette signature que tu peux revendre deux fois le prix (revenus)

Growth marketing pour petites structures : une histoire de branding
Growth marketing pour petites structures : une histoire de branding

Branding ou travailler sur toi pour te rendre unique.

Le Branding n’est pas seulement pour les grandes marques.
Encore un terme anglais, ultra-important pour un indépendant. C’est tout simplement l’art de se faire reconnaître.

Je traite là plus de Personnal Branding : parler de soi et de ses qualités, démontrer son savoir-faire et ses compétences.

Comment te mettre en avant par rapport à tes concurrents ?
Sortir du lot ?
Devenir repérable ?

C’est expliquer ton expertise et obtenir des recommandations.
Prouver que tu es le meilleur pour répondre aux besoins de tes clients.

Pour reprendre l’exemple du pâtissier, s’il est reconnu comme spécialiste du chocolat, il va peut-être travailler différents cacaos, concevoir une façade de magasin marron ou sombre, porter une tenue plus en adéquation avec son savoir-faire qu’un simple tablier blanc…
Il va “évoquer” le chocolat dans son style, dans ses vitrines, dans ces gâteux… il va penser un univers entier.

Si tu es pâtissier, le branding va s’exprimer dans l’identité du mieux, la gamme et la qualité de tes produits le service et l’uniforme de tes employées et tout le design que tu auras mis autour pour rendre magique l’idée d’acheter du pain.

No Code ou l’avènement de la démocratisation des outils numériques.

Sans code, il est donc possible de réaliser son site web ou des applications, voire même de concevoir des automatisations.

Les systèmes no Code aujourd’hui permettent de :

  •  créer son site web, sans savoir développer ou connaître le HTML.
  •  envoyer des e-mails à 1000 personnes à la fois sans être bloqué dans les spams
  •  imaginer des applications pour vos offres.
  •  devenir plus productif grâce à l’automatisation de certaines tâches
  •  déployer un Chatbot pour engager des discussions avec ses internautes
  •  améliorer les process sur de gros projets… ou des plus petits comme la publication automatisée sur les réseaux sociaux
  •  …

Jeu vidéo, design, intelligence artificielle… Le No Code n’a plus vraiment de limite.

Growth marketing pour petites structures grace aux réseaux sociaux
Growth marketing pour petites structures grace aux réseaux sociaux

Comment garder un contact fort avec tes clients : la newsletter grâce à l’autorépondeur bien sûr !

Comme je l’ai dit plus haut l’autorépondeur est un outil magique pour moi.
Il existe plusieurs versions no code.
À la base ces logiciels ont été conçus pour répondre automatiquement aux messages électroniques. Aujourd’hui il expédie des e-mails en masse.

Comme tu le sais si tu mets plus de 10 adresses en copie de ton mail tu vas automatiquement tomber dans les spams. L’autorépondeur, cet outil magique qui te permet d’envoyer à des milliers de personnes un mail en un seul envoi.
Garder le contact avec tes clients grâce aux newsletters (AAR Rétention R).

Un courriel c’est comme un coup de fil, c’est quelque chose qui arrive dans ta sphère intime. Tu es le seul individu à ouvrir tes mails, tu ne le partages avec personne. Tu peux donc toucher les gens directement, sans les aléas des réseaux sociaux qui proposent, ou non, ton post.
Aujourd’hui tu peux même personnaliser tous les messages que tu envoies.

L’autorépondeur permet de maintenir le contact avec tes clients. Leur donner des nouvelles, leur porter de petites attentions ou les renseigner sur ce que tu proposes.

Ce sont des applications très abordables et très facilement manipulables pour n’importe qui. Ça permet de faire passer des informations qui seront lues et vues.

Si tu ne l’as pas encore compris, je te conseille vivement d’utiliser un autorépondeur pour garder une correspondance régulière avec tes clients.

Augmente ta visibilité sur LinkedIn : prends RDV gratuitemnt
Augmente ta visibilité

Gérer tes relations clients facilement grâce à un CRM (Customer Relationship Management)

Dans certaines entreprises on appelle ça de la gestion de relation client.
Qu’est-ce que c’est en pratique ?
Un outil !

Tu vas mettre dans cet système (il existe plusieurs applications sur le marché) toutes les interactions que tu as avec tes clients. C’est une collecte de données ET un outil marketing.
Attention au RGPD quand même. Toutes les informations sur ton contact ne doivent pas être notifiées.

Les grandes sociétés utilisent beaucoup les CRM.
En quoi cela va-t-il te servir, toi l’indépendant ou petite structure ?

Sais-tu que tu possèdes déjà un CRM ? Activable instantanément, car tu l’as sur toi en permanence 😁
Si si je te jure, tu as une base de données, dans ta poche ou dans ton sac.
Ça s’appelle un smartphone.

Là ou avant on rentrait juste un nom et un numéro de téléphone, aujourd’hui on rajoute la date de naissance, l’adresse, voir plusieurs adresses, le mail…
Et surtout des champs personnalisés pour relever toutes les informations importantes.

C’est sûrement le plus petit CRM au monde, indispensable à toute vie sociale… et professionnelle.

Comment utilises-tu ce mini carnet de relation client ?

Réponds moi par là

Tu veux plus d’infos comme celle-ci ?
Directement dans ta boite mail ?
👉 inscris-toi ici 👈

Cadeau de bienvenue

Reçois ton cadeau gratuit

Donne ton meilleur e-mail juste en dessous
afin de recevoir ton cadeau gratuit

👇👇👇

GUIDE WEB Gratuit
Reçois les meilleures infos sur le web et les réseaux sociaux

Les Emails

Exclusifs

Reçois les meilleures infos WEB & RÉSEAUX SOCIAUX directement dans ta boite mails !

Fais connaitre et reconnaitre ta société.

Srtictement réservés aux inscrits

Félicitations ! Tu vas bientôt recevoir ton premier email.

Pin It on Pinterest

Share This