Quel média choisir pour se faire connaître ?

Aujourd'hui tu lances ton activité, mais quel réseaux sociaux choisir pour te mettre en avant ? Peut-être un site web ? Voici comment t'aider à choisir ton camp.
"

Comment rester maître de ta communication : médias sociaux ou site web ?

Aujourd’hui tu te lances
Félicitation.
Mais tu ne sais pas où mettre tes billes : Facebook ? LinkedIn ? Un site web ?

Par où commencer ta communication ?
Comment exister auprès de tes futurs clients ?

Plusieurs méthodes ont cours pour ça et tu as déjà entendu tout et son contraire.

(Point du mois de juin 2021, car la situation est susceptible d’évoluer au grès des plateformes citées).

 

Premier rappel : tous les moyens pour te faire connaître existent, mais dépendent essentiellement de l’endroit où tes prospects vont te chercher.

Facebook pour les plus de 35 ans
Instagram pour les 15/30 ans
LinkedIn pour les contacts pro…
Chaque réseau social a son type de visiteurs, à toi de bien le cibler (voir article)

Dans cet article on va parler Facebook, LinkedIn ou Instagram, mais aussi de ton site Web.

On sait que Facebook touche 50 % de la population française, c’est énorme.
C’est un excellent levier pour acquérir des prospects.

D’un autre côté Facebook nous permet de présenter nos prestations, nos services et nos produits… voire même de créer une boutique en ligne.
Les pages Pro ont grandement progressé.

De l’autre, depuis quelque temps Facebook maltraite nos pages professionnelles.

Il leur donne moins de visibilité alors qu’il pousse toutes les entreprises à communiquer avec.
C’est à en devenir schizophrène.

Nous sommes obligés d’avoir un espace Business pour lancer de la pub ou programmer nos posts, montrer notre boutique ou afficher un bouton d’appel (rendez-vous, contact, message…
La portée organique d’une page est aujourd’hui grandement freinée par l’algorithme de Facebook. En effet depuis quelque temps Marc Zuckerberg et sa clique préfèrent que tu payes des publicités pour faire connaître ta société.

Tu l’auras compris la répercussion naturelle d’une page professionnelle sur Facebook est un peu morte.

 

Certains utilisent donc leur profil perso pour communiquer.

Ça reste un profil personnel et si tu utilises celui que tu avais avant je te conseille de :

  1. Enlever toutes tes communications personnelles [voir dans paramètres]
  2. Passer ton profil en mode public et prévenir tes amis.
  3. Tu peux aussi décider d’avoir un deuxième profil qui sera tourné vers le pro… mais es-tu prêt à gérer 2 comptes ?

Les réseaux sociaux touchent une grande partie de la population [50 % de Français ont un compte Facebook].
Le revers, en compte personnel ou professionnel, c’est que Facebook choisit qui voit ou non ce que tu postes.
Cela veut dire qu’il faudra travailler ta communication en fonction des aléas que Facebook peut provoquer. Si un jour il décide de fermer ta page, tu ne pourras plus rien récupérer.

En complément de Facebook, tu as Instagram ou là, l’accroissement organique de ton fil peut encore fonctionner.

Instagram c’est un réseau social qui est plutôt jeune, en dessous de 35 ans. Par contre c’est un outil de communication purement visuel. Si tu as des produits à vendre, ça peut être très facile. Quand c’est du service, il faudra se creuser un peu plus la tête.
Sur Instagram les photos de personnes fonctionnent très bien. Néanmoins pour faire grossir ta communauté il y a du travail.
Là encore, les règles sont dictées par le groupe Facebook. Et ils peuvent à tout moment de les changer… ou non.

Facebook suite Business

Sur les réseaux sociaux les plus connus et utilisés, LinkedIn tire son épingle du jeu.

LinkedIn c’est pour une communication strictement professionnelle : de pro à pro.

Cela signifie que les images de « chatons mignons » ne font pas partie du langage LinkedIn [même si j’en suis moi-même adepte].
Si ton « client idéal » est sur ce réseau, je t’encourage vivement à te créer un profil.

Attention : photo de compte véritablement professionnelle [les vacances et le bronzage ça ne compte pas], messages sérieux et implications dans les posts de tes relations.

Tu peux aussi y établir un profil pour ta société.
Néanmoins il est préférable d’avoir une grosse entreprise pour mieux le faire connaître. Le but est d’être plusieurs pour amener les gens à aller voir la société en question.

La portée organique de LinkedIn est quand même assez restreinte.
On doit entretenir des relations sociales avec la personne avant de pouvoir toucher son cercle.
La règle est que si tu connais untel, alors tu seras plus susceptible d’aborder un de ses proches.

Malheureusement, au bout d’un moment, tu reçois beaucoup de propositions d’individus qui n’ont rien à voir avec ton business. Ils désirent te faire placer ton argent, changer d’assurance…
Commercialement, c’est un réseau très puissant à condition de ne pas tomber dans l’automatisation à outrance.

Sur LinkedIn, toujours personnaliser ton message de mise en relation.
Étudie un minimum la personne à qui tu veux t’adresser.
C’est vraiment ce qui m’ennuie le plus dans ce réseau : le nombre de « contact » qui utilisent des bots pour t’envoyer des messages de connexion.

LinkedIn encourage et récompense les gens qui publient régulièrement.

Ce réseau a créé un Social Selling Index

Tu peux obtenir ton score par ici : https://www.linkedin.com/sales/login

Social Selling Index - LinkedIn

Les autres réseaux sociaux le font aussi, ils te classent en fonction de ce que tu publies et des réactions suscitées… mais ils le gardent pour leur cher algorithme.

Engranger des relations avec les relations de tes relations afin de grandir et faire grossir ton reach.

Attention toutefois quand tu utilises des hashtags : sur LinkedIn tu ne peux en positionner que trois dans chaque post. N’en met pas plus, tu pourrais être pénalisé. Et résumer ta publication avec seulement trois # est une gymnastique de l’esprit.

Sur LinkedIn tu n’es visible que par tes relations et les relations de tes relations. Par contre quand tu participes à une discussion tu peux être identifié par plus de monde.
Comme sur Instagram il faudra être présent régulièrement soit par des publications, soit par des commentaires.

Tous ces réseaux sociaux te font grimper en notoriété.

Tous ces réseaux sociaux te donnent une sorte de score qui va dépendre de tes likes, de tes partages… mais aussi des émoticônes et commentaires laissés sous tes posts.

Sur Facebook et Instagram, c’est beaucoup plus compliqué de savoir ce que tu vaux et donc de comprendre comment tu seras perçu.

Ne pas oublier que seuls ses réseaux sociaux sont maîtres de ce que tu publies et de ce que tu ne peux pas montrer.
À partir du moment où tu es enfreint de règles, tu peux être banni et ainsi perdre tous tes contacts.

C’est ce qui arrive à quelques gourous. Ils se font expulser des plateformes sociales pour ne pas respecter les règles, pour avoir été trop signalés…
Le réseau social a le droit de t’exclure ou d’enlever ce que tu as publié dessus.

Pour rappel, Trump s’était fait bannir de Twitter.
Même si ça a sollicité l’indignation de nos politiques [qui ne connaissent vraiment rien là-dedans], Twitter, comme Facebook ou LinkedIn sont des entreprises privées.
C’est donc elles qui imposent leurs règles.

Garder le controle de son image

Les avantages du site Web.

Effectivement quand tu débutes « un site Web coûte cher ».
« C’est compliqué »… à bon ?
« je suis nulle en technique »

C’est ce que j’entends dire partout.

Et pourtant il n’a jamais été aussi simple de créer son site web.

Les éditeurs WYSIWIG sont désormais la norme
[What You See Is What You Get : ce que tu vois est ce que tu obtiens]
Tu peux monter ton site web directement sur ta page et le voir comme vont le découvrir les internautes.

Le site web est actuellement le seul moyen sur Internet de garder la maîtrise de ce que tu dis et des données de tes clients.

Il t’appartient complètement [a moins d’enfreindre véritablement les règles de l’état dans lequel tu te trouves, mais là faut vraiment le vouloir]
En France nous ne sommes pas dans un état totalitaire et donc nous pouvons encore dire ce que nous voulons, ça s’appelle la liberté d’expression.

Le site Web va te permettre de ramasser des données et de rester en contact avec tes clients.
C’est toi le maître.

Fini la dictature de Facebook, LinkedIn ou autres…

C’est le grand avantage par rapport aux réseaux sociaux : ces données-là seront toujours à toi. Là où les réseaux sociaux les gardent jalousement pour eux [et les utilisent pleinement]

Faire réaliser son site web c’est cher.
Oui… et non.

Avant on faisait payer les sites au nombre de pages éditées.
Il fallait coder chaque paye, c’était long.

Aujourd’hui le prix est plus en rapport à la technologie employée, aux actions que l’ont souhaite, à la création de texte ou non, les images, de la vidéo…
Chaque site est particulier, donc chaque site a un coût différent.

Suivant ce que tu veux mettre dedans, tu es censé avoir un tarif en adéquation.
Ce qui n’est pas toujours le cas chez mes confrères.
Tu peux trouver du site pas cher, de l’étudiant qui cherche à se vendre et qui aura disparu de la circulation quand tu auras un souci.
Au site TRÈS onéreux de la société qui a un développeur front end, un back end, un UX designer, avec un SEO manager… bref, tout plein de métiers différents pour apporter un maximum à ta visibilité.

Mais pour commencer, généralement mes clients ont besoin d’un site simple, qu’ils peuvent transformer eux-mêmes. Oui, car la première mouture est rarement la bonne.

« On va modifier les textes… ha et puis cette image n’est pas top… je mettrais bien une page en plus, non ? »
C’est pourquoi je propose la réalisation d’un site ET l’accès à une formation gratuite pour devenir indépendant sur la plupart des aspects créatifs.

Créer son site web avec WordPress : formation + ateliers

https://anneburtincreation.fr/5-astuces-de-referencement-pour-ton-site-web/« Je suis nulle en informatique, alors me lancer dans un site web… »

Non, aujourd’hui la technique n’est plus un frein à la création de son site web.

La plupart des hébergeurs ont fait des progrès énormes et s’adressent aux « nuls en informatique ».

Souvent on trouve un hébergement avec un WordPress déjà installé dessus.
J’ai testé OVH, O2Switch, 2 solutions françaises.
Et je suis en train de m’essayer à Infomaniak, société suisse qui est encore plus facile d’accès, car ils incluent dans leur hébergement le theme Divi, un Builder ultra très souple et ultra complet. [Builder : constructeur de pages]
D’ailleurs je t’en parle par là https://sitewpfacile.fr/

Comment exploiter ton site web ?

Un site web c’est bien, mais comment le faire vivre et toucher mes clients ?

De nombreuses manières de garder le contact avec tes acheteurs existent :

1/ le blog comme ici où je vise les entrepreneurs

Un blog, ça ne prend pas tant de temps que ça.
Ça découle beaucoup de ton niveau d’exigence.
Moi par exemple j’essaie un minimum de bien me référencer sur des mots-clés et de publier régulièrement.
Mais je connais des amis qui font plus cours, et attirent beaucoup de monde quand même.
Tout dépend là aussi de ton positionnement et de ton persona marketing.

2/ les autorépondeurs pour garder le contact [et tes données clients].

Lors de la création d’un site web, je conseille toujours de prendre un logiciel pour expédier des mailings.
Avec ton application d’envoi [Entourage, Thunderbird, Gmail…] tu peux expédier à 10 adresses max avant de passer pour un spammeur.
Du coup, dès que tu dépasses 10 contacts, soit tu fais 150 mails différents, soit tu utilises un autorépondeur.

Acrive campaign, MailPoet, Mailchimp qui autorise 2000 contacts gratuits au début, ou SG Autorépondeur en français et qui gère même les SMS… il y en a beaucoup d’autres.

Ça te permet d’adresser un courriel à plus de 1000 personnes à la fois, mais aussi d’en programmer l’envoi. Très pratique.

Deuxièmes GROS avantages : tu conserves le contact avec tes clients et tu protèges leur mail.
Si tu n’échanges avec eux que par réseaux sociaux, le jour où tu as un problème tu ne peux plus les joindre.
Alors que là tu gardes le contrôle.

3/ Tu es l’unique maître à bord, tu gères ton site web comme tu l’entends.

Tu es le seul à administrer ton site.
Celui qui détermine quoi mettre dedans.
Personne pour t’empêcher de t’exprimer.
Et tu peux partager sur toutes les plateformes les textes et images que tu veux.
Ton opinion n’est plus bridée.

4/ tu gères ton référencement Google et tes mots clés.

Tu peux décider de n’attirer que ceux qui t’intéressent.
Avec des mots-clés très ciblés, ton SEO n’attirera à toi que des personnes intéressées par ton offre
Découvrir les articles à ce sujet :

> Comment créer une liste de mots-clés pertinente pour ton site web ?

> 5 astuces de référencement à utiliser immédiatement pour ton site Web

Tu veux en savoir plus sur comment créer son site web tout seul et en garder la maîtrise ?

Je t’explique tout ici.

Site web facile avec WordPress FORMATION

Inscris-toi à ma newsletter pour faire le plein d’astuces de communication sur les réseaux et via internet ci-dessous.

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

Le marketing c’est un mot qui fait peur.
C’est truffé d’expressions techniques.
Et on imagine souvent, à tort, que c’est réservé aux multinationales.

Alors que le marketing répond à ces questions simples :
Comment se démarquer de tes concurrents ?
Comment mettre en place une stratégie de communication efficace ?
Comment améliorer l’acquisition de nouveaux clients sur le long terme tout en restant humain ?

recevoir les derniers articles par mail

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

À quoi sert le Growth marketing et comment l’appliquer à de petites entreprises (ou pour des indépendants) ?

Le marketing c’est un mot qui fait peur.
C’est truffé d’expressions techniques.
Et on imagine souvent, à tort, que c’est réservé aux multinationales.

Alors que le marketing répond à ces questions simples :
Comment se démarquer de tes concurrents ?
Comment mettre en place une stratégie de communication efficace ?
Comment améliorer l’acquisition de nouveaux clients sur le long terme tout en restant humain ?

BONUS : comment bien référencer son site naturellement

Reçois ton guide SEO gratuit

Comment trouver les bons mots-clés pour ton site web ?
Ma méthode facile et efficace.

Bravo, tu vas recevoir dans ta boite mail ce guide, mets l'adresse anne@anneburtincreation.fr en favori pour ne louper aucun mail.

Pin It on Pinterest

Share This